Londres, dans un train de banlieue…on nous dit de ne jamais prendre le dernier train.

Un jeune contrôleur (loser dans l’âme, maladroit et peu sûr de lui), auquel on vient de coller des heures supplémentaires au lieu d’un poste de directeur auquel il aspirait, doit donc commencer par passer en revue les passagers du train afin de vérifier leur titre de transport. Cela dure bien un quart d’heure…Puis soudainement, c’est le choc (sans en être un), parce que le train s’arrête…pourquoi, comment ? Personne ne sait. Le conducteur (que l’on n’a jamais vu) descend du train pour voir ce qui a pu clocher, et disparaît sans laisser de traces. Un passager a perdu son livre (quelle émotion), mais que le contrôleur retrouve sans peine en se baissant…et se trouve nez-à-nez avec un roquet appartenant à une vieille old lady. Bonjour le suspense, le ton est plus ou moins donné…d’autant plus que le passager dit en plus avoir perdu sa page de marque…

Mais d’étranges bruits se font entendre, provenant de l’extérieur. Des hurlements, genre loup-garou. Mais qu’est-ce donc ? Les passagers décident donc tous de descendre, et de terminer les quelques kilomètres à pied, puisque le train semble en panne. Horreur : les cris retentissent de plus en plus fort, donc, retour à la case départ, tout le monde remonte dans le train. Une vieille dame respectable se fait mordre à la jambe, ce qui lui vaudra la malédiction d’être à son tour transformée en loup-garou. A noter qu’elle n’a pas l’air de souffrir, malgré une jambe en lambeaux, marche comme vous et moi, et arrive même à transformer son mari en zombie (parce que, forcément, il n’a pas cru que sa femme était atteinte de la malédiction)…Un navet de première, qui pourtant partait d’un scénario original et sympa, un train de nuit, dans la banlieue de Londres, un soir de pleine lune…On aurait pu faire bien mieux. Dommage…

  • De Paul Hyett
  • Avec Edward Speleers, Holly Weston, Elliot Cowan et Rosie Day

 

HOWL : la terreur est sur la (mauvaise) voie…
1.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.