Souvenirs de cinéphile : en 1996, on attendait avec impatience la musique de David Arnold pour « Independence Day ». Le jeune compositeur britannique, surtout connu pour avoir participé au premier album de Björk, avait fait très forte impression avec sa B.O. pour « Stargate » de Roland Emmerich, qui se haussait au niveau des grandes partitions du cinéma. « Independence Day » avait un peu déçu à l’époque, la faute à trop de tambours et de patriotisme à l’américaine. Mais quelques années plus tard, cette musique est souvent jouée en concert et rappelle aux nostalgiques à quel point l’écriture symphonique décomplexée a quasiment disparu des salles obscures. Preuve si besoin, la B.O. de cet « Independence Day: Resurgence » qui n’a plus rien à voir avec sa grande sœur. Les motifs sont piqués à Hans Zimmer, l’instrumentation est indigente, l’émotion est inexistante. Adieu David Arnold : Emmerich a fait appel à ses amis Wander et Kloser, pour un résultat incolore et inodore.

Independence Day: Resurgence

Independence Day: Resurgence
De Thomas Wander et Harald Kloser
Sony Classical

Independence Day: Resurgence de Thomas Wander
1.0Note Finale

A propos de l'auteur

Articles similaires