Independence Day: Resurgence de Thomas Wander

A lire aussi

Souvenirs de cinéphile : en 1996, on attendait avec impatience la musique de David Arnold pour « Independence Day ». Le jeune compositeur britannique, surtout connu pour avoir participé au premier album de Björk, avait fait très forte impression avec sa B.O. pour « Stargate » de Roland Emmerich, qui se haussait au niveau des grandes partitions du cinéma. « Independence Day » avait un peu déçu à l’époque, la faute à trop de tambours et de patriotisme à l’américaine. Mais quelques années plus tard, cette musique est souvent jouée en concert et rappelle aux nostalgiques à quel point l’écriture symphonique décomplexée a quasiment disparu des salles obscures. Preuve si besoin, la B.O. de cet « Independence Day: Resurgence » qui n’a plus rien à voir avec sa grande sœur. Les motifs sont piqués à Hans Zimmer, l’instrumentation est indigente, l’émotion est inexistante. Adieu David Arnold : Emmerich a fait appel à ses amis Wander et Kloser, pour un résultat incolore et inodore.

Independence Day: Resurgence

Independence Day: Resurgence
De Thomas Wander et Harald Kloser
Sony Classical

- Publicité -

Violent Night

Fumer fait tousser

Good Luck to You, Leo Grande

Le Lycéen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -