Insidious – Chapitre 3

Après deux volets intéressants bien qu’inégaux, la saga Insidious nous offre un troisième chapitre, réalisé par Leigh Whannell, scénariste des deux premiers volets et produit par Oren Peli (Paranormal Activity). Insidious : Chapitre 3 avait donc tout pour bien faire…


Ce troisième chapitre n’est pas une suite des deux précédents mais bien un prequel à l’histoire du premier Insidious. De toute manière, cela n’importe pas puisque le film n’apporte rien en tant que prequel et pourrait très bien se dérouler en dehors de l’intrigue d’Insidious 1 et 2, s’il n’y était pas relié par l’attachant personnage d’Elise, la vieille dame médium.

L’histoire d’Insidious : Chapitre 3 reprend le principe de base de la saga. Une jeune fille, Quinn tourmentée par la mort de sa maman 18 mois auparavant, entre en contact avec les morts en croyant parler à sa défunte mère. Seulement, elle attire malgré elle un esprit malveillant qui va la hanter, après que Quinn ait subit un grave accident de la route qui la cloue au lit.

Insidious – Chapitre 3
Malheureusement, ce nouveau chapitre n’est pas à la hauteur des attentes et s’enlise rapidement dans un schéma narratif vide qui ne sert qu’à amener des scènes de sursaut classiques, intercalées entre des passages de vie quotidienne à base construction scénaristique déjà vue mille fois (« Papa, y’a des méchants fantômes dans ma chambre. » – « Mais non, reposes-toi. » – « Ben si, regarde, là. » – « Ah oui, appelons un médium. », pour résumer). Outre une ou deux bonnes séquences de frisson, le film se contente d’avancer de sursaut en sursaut au travers d’une intrigue vide de toute surprise. Tous les éléments du film semblent réchauffés, si bien que la peur ne s’installe jamais profondément et là où les premiers volets offraient un univers baroque flirtant avec les codes du genre, le chapitre 3 franchit la limite du cliché sur bien des aspects.

Insidious – Chapitre 3
Les personnages, bien que correctement interprétés, ne sont également traités qu’en surface et on termine le film sans avoir ressenti de réelle empathie à leur égard, Elise mise à part. Et encore ! Le film parvient même à dénaturer le personnage d’Elise, déjà bien ancré dans l’esprit des spectateurs des premiers films comme un personnage sage et touchant.
Insidious – Chapitre 3
Il faut toutefois laisser à Insidious : Chapitre 3 son travail de la lumière, avec cette photographie sobre souvent impeccable, mais mal appuyée par une réalisation peu inspirée, à quelques exceptions près. Le film n’est donc pas totalement irregardable mais ses nombreux défauts le rapproche des mauvais films horrifiques dont les deux premiers volets de la saga avaient réussi à se démarquer. Dommage !

Insidious – Chapitre 3

InsidiousChapitre 3
De Leigh Whannell
Avec Lin Shaye, Stefanie Scott et Dermot Mulroney
Rainbow

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.