Dorothée Pousséo, la voix française de l’hystérique et touchante « Vanellope », nous explique avec plaisir comment s’est passé le tournage de Ralph 2.0. L’interview est uniquement écrite, mais la comédienne (notamment en doublage) s’est prêtée au jeu de se présenter par audio. Du coup, sa voix est plus facilement identifiable et l’impression de l’avoir déjà entendue sera accentuée.


Bonjour Dorothée, bienvenue et merci de répondre à nos questions. Ce début d’année commence vraiment très fort pour vous, qu’avez-vous ressenti en retrouvant « Vanellope » ?
Bonjour. Tout d’abord merci à vous pour votre intérêt.  C’est vrai que l’année a bien commencé avec le retour des aventures de « Ralph » et « Vanellope » ! Je suis enchantée de l’avoir retrouvé. Elle est aussi rigolote et attachante que dans le premier, mais leur aventure est encore plus folle ! Je suis consciente de la chance que j’ai, c’est un honneur d’interpréter un rôle comme celui-là, et maintenant je prie pour que Rich Moore et Phil Johnston en fasse un troisième… !!Et comme on dit « jamais 2 sans 3… » !!

Comment c’était passé votre essai (soit le terme pour le casting dans le milieu du doublage) à l’époque ?
Comme tous les essais de doublage. J’étais seule avec le directeur artistique et l’ingénieur du son. J’ai tout de suite vu le potentiel du film et la « drôlerie » de « Vanellope », mais j’avais peu d’espoir car on sait tous que sur les longs-métrages d’animation ils prennent souvent des gens connus. Quand Jean-Marc Pannetier (le directeur artistique) m’a appelé pour m’annoncer la nouvelle, j’étais folle de joie ! Je crois que « Vanellope » et moi ça aura été une vraie rencontre.

Avez-vous perçu des différences entre le doublage récent et l’ancien (procédés changés, technologie avancée, etc.) ?
J’ai surtout été surprise par la richesse du scénario ! C’est impressionnant dans un film d’1h30 d’avoir autant de vannes ! Et l’univers d’internet fait tellement parti de nos vies à notre époque, que je savais qu’il parlerait à tout le monde. Les adultes rient autant que les enfants.

Dans « Ralph 2.0 », on voit une multitude des princesses « Disney ». Aviez-vous eu la chance de doubler en même temps que vos collègues féminines ?
Pour des raisons de planning, j’enregistrais seule, mais Valérie Siclay qui fait « Blanche-Neige », s’est greffée à moi un après-midi. J’étais enchantée !!! Mais malheureusement je n’ai pas croisé les autres… Seul point positif : la surprise du résultat à l’avant-première !!

Pour la majorité d’entre elles, leurs voix françaises sont les originales. Sauf pour Lucie Dolène (soit « Blanche-Neige ») et Claire Guyot (soit « Ariel de La Petite Sirène »). Si la première comédienne est à présent trop âgée pour avoir participé, savez-vous pourquoi Mme Guyot n’avait pu doubler ?
Je n’en ai aucune idée…

Vous étiez également très active au niveau de la promotion de « Ralph 2.0 » en France. Préférez-vous ces moments avec le public ou tourner face à la barre de doublage ?
Les 2 !! Ça fait partie du job. Je dirais même que c’est une récompense. En doublage comme en tournage, on ne voit pas le résultat tout de suite et on n’a pas le retour du public, contrairement au théâtre. Du coup ces moments de promo, et de rencontre avec le public sont privilégiés et merveilleux.

Vous souvenez-vous de votre premier jeu de courses de voitures?
Bien sûr !! C’était à « Mario Kart » sur « Nintendo 64 » !!! J’étais imbattable, et je me faisais inviter au resto par tous les potes de mon grand frère avec qui je pariais la victoire !!

Quelle est votre phrase préférée de « Vanellope » ?
« On fait la course » ?

Quel est votre meilleur souvenir durant un doublage ? Et le pire ?
Un des rôles ou je me suis le plus éclatée est celui de « Harley Quinn » dans Suicide Squad. Margot Robbie est folle et elle m’éclate. Mais j’en ai beaucoup d’autres ! Surtout en animation, comme « La Princesse et la Grenouille ». Car non seulement « Charlotte » est à pleurer de rire, mais en plus, j’étais dirigée par Barbara Tissier qui est une de mes meilleures amies, donc l’ambiance sur le plateau était folle !

Le pire, je dirais le doublage d’une comédienne anglaise sur un film français car j’étais dirigée par la réalisatrice elle-même qui n’arrivait pas à se détacher de sa comédienne étrangère et ne supportait pas de l’entendre avec une autre voix et dans une autre langue. On peut dire qu’elle m’a torturé.

A quel point devez-vous changer votre voix pour être dans ce personnage ?
Je la change énormément mais ça ne me gêne pas pour jouer. Par contre ça me fatigue la voix et à la fin du film j’avais l’impression que je sortais d’un concert ou j’avais hurlé pendant 2h !!!

Pour terminer, vous vous sentez plus proche de « Vanellope » ou d’ « Harley Quinn » ?
C’est drôle j’en parlais plus haut et je n’avais pas vu votre question !! Ni l’une ni l’autre. « Vanellope » est beaucoup plus jeune que moi, et « Harley » beaucoup plus folle !!! Le seul point en commun que j’aurais avec elles je pense : c’est qu’on a toutes du tempérament.

© Photographie Valery Shatz

Ralph breaks the Internet: Wreck-it Ralph 2
(Ralph 2.0) (Les Mondes de Ralph 2)
USA – 2018 – Animation
Réalisateur: Phil Johnston, Rich Moore
Acteur: John C. Reilly, Ana Ortiz
The Walt Disney
13.02.2019 au cinéma

A propos de l'auteur

Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Articles similaires