14ème Cinémas Tous Ecrans : Jasmin Basic, Daphné Rozat et Bruno Quiblier

Entretien avec Jasmin Basic, programmatrice du 14ème Cinéma Tous Ecrans, Daphné Rozat, responsable de la programmation multimédia et Bruno Quiblier de la section courts métrages.

De ‘Tout Ecran’, le festival devient ‘Tous Ecrans’. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce changement ?
Jasmin : Lors de la création du festival, il y a 14 ans, nous avions fait le pari de rapprocher, confronter, questionner les écrans amis/ennemis du cinéma et de la télévision. Entre-temps, le paysage audiovisuel a changé et évolué, de nouveaux écrans sont apparus : les ordinateurs, les téléphones portables… Il fallait donc élargir et actualiser le regard du festival et la nouvelle appellation ‘Cinéma Tous Ecrans’ souligne cette multiplicité d’écrans, d’images et donc de regards sur la création artistique actuelle.

Daphné : En plus du changement de nom, la nouveauté de cette édition est l’ouverture d’une section multimédia ‘Les Nouveaux Ecrans de la Fiction’. Comme les autres sections du festival, elle est compétitive mais a pour but de programmer les meilleurs œuvres audiovisuelles conçues pour les nouveaux médias.

Comment procédez-vous pour le choix des films et des séries ?
Jasmin : Après un travail de recherche tous azimuts, nous visionnons les nouveaux films et les séries qui pourraient faire partie du programme 2008 et nous discutons au sein de la commission de sélection pour définir la pertinence de ces titres. Différents critères sont pris en compte : le contenu, la forme, le parcours du film, l’intérêt pour le public, etc. Dans tous les cas, nous partons du principe que chaque titre sélectionné est défendu corps et âme par la direction artistique du festival.

Pouvez-vous nous parler de la Section Multimédia ?
Daphné : Cette section compétitive est composée de différentes catégories : ‘Fictions multimédia interactives’, ‘Séries produites pour le web’ (avec extension envisagée sur d’autres écrans), ‘Longs et courts métrages auto-produits pour le web’ et ‘Cinéma Tout Mobile’ (compétition de courts métrages de 2 minutes pour les téléphones mobiles avec pour thème : téléphone sans paroles). Pour cette première édition, nous sommes très contents du nombre d’œuvres que nous avons reçu. Cela confirme que nous sommes loin d’être les seuls à nous intéresser aux nouveaux écrans ! Nous ne pouvons pas encore vous dévoiler la programmation, mais vous certifions déjà qu’elle sera riche et internationale.

Pouvez-vous déjà nous parler de la composition du jury de la Compétition Officielle Internationale ?
Jasmin : Elle sera dévoilée avant le festival. Comme chaque année, nous invitons différentes personnalités internationales du cinéma et de la télévision afin de créer un jury hétérogène et dynamique, capable d’offrir des regards forts et personnels sur les films. Nous pouvons déjà annoncer Pia Marais, réalisatrice allemande dont nous avons présenté un film en compétition l’an dernier, le directeur de la section fiction de la chaîne japonaise NHK Katsuhito Tsuchiya et le comédien français Sagamore Stévenin.

Dans le cadre de la Compétition des Séries, pouvez-vous nous en dévoiler plus ?
Depuis plus de 10 ans, Cinéma Tous Ecrans s’intéresse aux séries qui représentent pour nous un des terrains les plus fertiles de la création audiovisuelle contemporaine. Nous voulons mettre l’accent sur les qualités propres aux séries, tout en soulignant leur côté subversif et novateur. Cette année, nous présentons une des séries américaines les plus captivantes de cette saison, ‘Breaking Bad’, créée par Vince Gillian : le protagoniste est un tranquille prof de chimie qui se reconvertit en dealer. A côté des pilotes de séries US, nous programmons aussi des titres plus particuliers, comme ‘Antonia’, série brésilienne sur 4 femmes qui se confrontent aux problèmes du quotidien par le biais de la musique.

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste la section Collections & Long Dramas ?
Dans cette section, nous proposons des mini-séries et des collections, qui se déclinent sur un nombre plus restreint d’épisodes. La mini-série est d’habitude composée de deux, trois ou quatre parties. En ce qui concerne les collections, il n’y a pas de suite narrative entre les épisodes mais il y a un thème ou un personnage récurrent qui fait le lien. L’un des points forts de cette année est ‘Andromeda Strain’, mini-série d’anticipation en deux parties, produite par Tony et Ridley Scott.

Pour La Compétition des courts métrages vous allez faire la part belle aux créations suisses. Les jeunes auteurs helvétiques sont-il actifs en la matière ?
Bruno : Comme chaque année, le festival ‘Cinéma Tous Ecrans’ propose au public un panorama de la création suisse en matière de courts métrages. Plus d’une centaine de films reçus confirme, encore cette année, la vitalité artistique de la jeune garde du cinéma suisse. Cette richesse du court métrage suisse se ressent tant au niveau de la profondeur des sujets abordés que de la grande diversité des traitements visuels. A ne pas douter que le cinéma suisse a de beaux jours devant lui !

Charles Burnett est à l’honneur pour cette nouvelle édition, sera-t-il présent à Genève ?
Jasmin : Nous sommes particulièrement fiers de l’hommage dédié à Charles Burnett, un des réalisateurs américains contemporains les plus talentueux et engagés, malheureusement trop peu connu du grand public. C’est à mon avis le rôle d’un festival de contribuer à faire connaître l’œuvre d’un cinéaste d’envergure comme Burnett. Nous allons présenter les films et séries qu’il a réalisés pour la télévision et l’hommage sera prolongé par le CAC Voltaire qui présentera un choix de ses films, parmi lesquels des chefs-d’œuvre commeMy Brother’s Wedding’ et ‘Killer of Sheep’, qui fut déclaré trésor national aux Etats-Unis. Quant à sa présence, nous sommes en contact depuis plusieurs mois mais Burnett était en plein tournage. Nous espérons que son emploi du temps lui permettra de venir à Genève.

14ème festival Cinéma Tous Ecrans14ème Cinémas Tous Ecrans
Genève, du 27/10 au 2/11

www.cinema-tous-ecrans.ch

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.