La biographie romancée du maître du Wing Chun (un art martial chinois) Ip Man – connue en Occident pour avoir été le maître de Bruce Lee – continue dans ce troisième opus agréable, mais un peu en-dessous des précédents.


Les habitués de cette saga, aux deux premiers épisodes hautement recommandables, seront contents de retrouver le casting habituel : le tandem Wilson Yip à la réalisation et son compère Donnie Yen dans le rôle-titre (déjà 6 films ensemble) et Lynn Hung reprend le rôle de la compagne aussi discrète que forte de caractère d’Ip Man. Seul changement notable, l’immense Yuen Woo-ping (« Tigre et Dragon », « Matrix ») remplace le non moins légendaire Sammo Hung comme chorégraphe des combats. Ah, et Mike Tyson a un petit rôle aussi.

Dans cette suite, le nouveau défi du maître de Wing Chun est de résister à un spéculateur immobilier sans scrupules qui veut récupérer l’école de son film pour en faire de beaux immeubles : Mike Tyson en magnat du bâtiment peu scrupuleux, on n’aurait pas imaginé ! Et pourtant cela ne fonctionne pas si mal, surtout lors du combat homérique entre les deux athlètes. Donnie Yen démontre une fois de plus qu’il est probablement le seul grand acteur martial restant en Chine, alors que Jet Li et Jackie Chan commencent à accuser sérieusement leur âge.

ip-man-3-2

En parallèle, Ip Man est (encore !) défié par un nouveau venu, qui semble aussi excellent que lui en Wing Chun, et bien décidé à se faire un nom à Hong Kong. Un duel résoudra tout ça, bien évidemment, dans un affrontement très impressionnant. Petit clin d’œil en ouverture de métrage : la visite d’un nouvel élève très sûr de lui quant à ses capacités et aux mouvements déjà très typiques.

Ce troisième, et probablement dernier film de ce qui devrait rester une trilogie (Donnie Yen s’étant fait prier pour reprendre le rôle-titre et ne comptant pas rempiler) tente d’apporter plus de profondeur et un peu moins de baston (même si on est déjà bien servi). On s’attarde sur les relations de couple du maître, et on essaie de nous faire comprendre ce que cela implique de vivre avec une personne qui se sent investie d’une responsabilité envers sa communauté, parfois plus que de raison. On tombe parfois un peu dans le pathos si cher aux Hongkongais, mais cela reste tolérable. Les trois mamelles du cinéma HK étant la comédie lourdingue, la comédie romantique et le film d’action, et Wilson Yip ayant déjà ouvré régulièrement dans les deux derniers genres, il déploie une maîtrise un peu scolaire de l’exercice, livrant un bon film dans l’ensemble, même si on ne peut le mettre au même niveau des deux premiers.

www.daily-movies.ch-ip-man-3-dvdIp Man 3
De Wilson Yip
Avec Donnie Yen, Lynn Hung, Jin Zhang, Mike Tyson, Patrick Tam
Warner Home Vidéo

« IP Man 3 » : on prend (presque) les mêmes et on recommence
3.0Note Finale