JACK MIMOUN ET LES SECRETS DU VAL VERDE – Aventure Loufoque

A lire aussi

Freya
Freya
Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

Jack Mimoun est un aventurier de l’extrême et survivant de l’île mythique de Val Verde. Découvrant le livre que ce dernier a écrit sur son épreuve dans la jungle, Aurélie Diaz monte un guet-apens pour partir sur les traces de son père et d’un trésor enfoui sur l’île de Val Verde. Flanquée d’un pilote d’hélicoptère à l’intelligence limitée, du manager de Jack Mimoun au courage oublié dans sa chambre d’hôtel et de Jack Mimoun lui-même, plus star de la télé qu’aventurier confirmé, Aurélie va affronter une jungle hostile et tropicale.

Une comédie atypique pour le cinéma français, hélas, car on s’amuse beaucoup tout au long du périple. Enfant illégitime d’Indiana Jones, de Jumanji et de l’esprit de la série Kaamelott, le scénario s’engouffre dans un univers inconfortable, poisseux et dangereux qui malmène ses personnages pour notre plus grand plaisir. Personne n’est à sa place. C’est ce qui fait que tout s’imbrique parfaitement dans l’art de la comédie. L’aventure pour le côté Arche Perdue, l’obligation de survivre sans préparation pour le côté Jumanji 2.0 et enfin le réalisme des interactions et des réactions sans la légende et le strass pour le côté Astier sont autant de mécanismes qui apportent une nouvelle ère au cinéma français. Certes, La Chèvre avec Gérard Depardieu et Pierre Richard nous avait déjà catapulté dans une ambiance de jungle brésilienne, mais depuis la case était restée presque vide. Ce qui est troublant, c’est de comparer ce style de comédie d’aventure avec les USA. 

Que ce soit À la Poursuite du Diamant Vert de 1984, et sa suite, ou Jumanji de 2017 et de 2019, tout y est plus crédible, brillant et même classieux. Mais lorsque que l’on prend exactement la même chose pour le cinéma français, car c’est bien de cela dont il s’agit ici, il demeure un côté amateur bizarre qui parvient à appauvrir le résultat. Il faudrait se pencher un jour sur ce phénomène… À cela ne tienne, Jack Mimoun et ses compères d’infortune nous divertissent malgré tout et nous font rire ça et là. Même si certains clichés existent, comme le menteur en quête de gloire, le profiteur en quête de fortune ou encore l’ancien étudiant trahi en quête de renommée, il est agréable de voir que d’autres sont démontés, comme la fille de l’explorateur qui n’a pas besoin d’être sauvée ou encore le vétéran pas si professionnel que ça. 

Tous ces ingrédients font que la sauce prend et finalement donnent un goût entre amertume sarcastique et humour sucré. Les décors sont splendides, la musique est épique et le détail apporté aux décors et aux accessoires est impressionnant. 

Une suite n’est pas nécessaire de peur d’écorner le film, mais une nouvelle histoire dans le même univers serait, elle, plus que bienvenue dans le panel de la comédie francophone. 

À voir en famille pour un moment de cinéma différent.

Jack Mimoun et les secrets de Val Verde
FR – 2021 – Comédie/Aventure/Action – 102min
De Malik Bentalha, Ludovic Colbeau-Justin
Avec Malik Bentalha, Joséphine Japy, Jérôme Commandeur, François Damiens…
Pathé Films
12.10.2022 au cinéma

- Publicité -

Violent Night

Fumer fait tousser

Good Luck to You, Leo Grande

Le Lycéen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -