27 C
Munich
mardi, juin 25, 2024
- Publicité -

Jeanne du Barry : l’histoire française à travers Johnny Depp

Carlos Mühlig
Carlos Mühlig
Depuis des nombreuses années, Carlos Mühlig met son savoir faire journalistique et en matière de communication au service de sa passion pour le 7ème art.

Le sixième long-métrage de Maïwenn marquera le grand retour de Johnny Depp à l’écran, sous les traits de Louis XV.


Le prochain film de Maïwenn qui est très attendu, est un film qui pose beaucoup de questions, notamment par l’histoire choisi et son casting.  En effet, dédié à la vie et l’ascension de Jeanne du Barry on retrouvera l’acteur américain Johnny Depp qui campera le rôle du roi Louis XV et ce, tout en français sans accent américain ou très peu. Un film qui pour la renommée de la réalisatrice et peut-être pour le film également, « Jeanne du Barry » a été choisi comme film d’ouverture du 76e Festival de Cannes, et sera donc projeté le mardi 16 mai sur l’écran du Grand Théâtre Lumière, après la cérémonie d’ouverture. Il sortira le jour même dans les salles françaises et sera montré aux journalistes la veille de sa sortie. Pour rappel, la réalisatrice qui remportait, en 2011, le Prix du Jury du Festival de Cannes avec le film « Polisse » revient à Cannes pour surprend à nouveau le public et également la critique qui reste très impatiente de le voir suite aux dernières rumeurs autour de l’acteur et de la soi-disant mauvaise ambiance pendant le tournage.

L’histoire :
Jeanne Vaubernier, fille du peuple avide de s’élever socialement, met à profit ses charmes pour sortir de sa condition.

Son amant le Comte du Barry, qui s’enrichit largement grâce aux galanteries lucratives de Jeanne, souhaite la présenter au Roi. Il organise la rencontre via l’entremise de l’influent duc de Richelieu. Celle-ci dépasse ses attentes : entre Louis XV et Jeanne, c’est le coup de foudre…

Avec la courtisane, le Roi retrouve le goût de vivre – à tel point qu’il ne peut plus se passer d’elle et décide d’en faire sa favorite officielle. Scandale : personne ne veut d’une fille des rues à la Cour.

Le casting
C’est ce qu’on appelle un casting surprenant et curieux ! Premièrement parce que Maïwenn elle-même prêtera ses traits à Madame du Barry, tandis que l’américain Johnny Depp se glissera dans la peau du français Louis XV. Une nouvelle qui avait fait le tour du monde suite au procès qui l’opposait à son ex-femme, Amber Heard, pour le côté people mais qui avait surpris surtout par le fait qu’il incarne un personnage français. Curieux choix alors que nombreuses critiques sont faites pour les adaptations qui se permettent de remplacer les acteurs blancs par des acteurs de couleur. Apparemment, la couleur de peau ici ne poserait pas de problèmes et l’accent ne serait qu’un détail. Pour revenir au film et à l’acteur, il s’agira de son grand retour au cinéma depuis « Les Animaux fantastiques 2 : Les Crimes de Grindelwald » sorti en 2018 mais le film sera également porté par Louis Garrel, Pierre Richard, Noémie Lvovsky, India Hair, Benjamin Lavernhe, Pascal Greggory, mais aussi Melvil Poupaud.

Origines :
Jeanne du Barry fait parler depuis la création du projet et cela n’a fait que croitre lorsque le tournage avait commencé notamment par son casting. Tout d’abord on s’étonnait de voir Maïwenn se lancer dans un film en costume centré sur la dernière favorite du roi Louis XV. Oui, favorite car le roi était un gourmand pour le reste à vous de découvrir dans vos livres d’histoire. Ce qui est également encore plus surprenant également c’est de voir Johnny Depp rejoindre le tournage pour incarner un roi français. Pourtant, ce long-métrage, Maïwenn y avait pensé pendant des années. C’est apparemment depuis qu’elle a découverte Marie Antoinette de Sofia Coppola en 2006. Dans ce film, c’est l’actrice italienne Asia Argento qui incarnait le rôle de Jeanne du Barry et rapidement Maïwenn s’est vue dans ce personnage historique de la royauté française, comme elle l’a confié au magazine cinéma « Première » dans une interview avec le journaliste Thierry Cheze.

« Je connais pour les avoir vécues plein de choses qu’elle a traversées. Avoir quitté l’école très tôt, avoir senti très jeune que le charme et la séduction pouvaient l’emmener très loin. Avoir aimé très jeune un homme de pouvoir et avoir été traitée de pute durant toute la période où ils ont été ensemble… »

Pourtant à cette époque, un tel projet semblait pour elle pas du tout réalisable et a été mis de côté pour se focaliser sur son premier film « Pardonnez-moi ». D’ailleurs on apprend dans une interview que Jeanne du Barry a mis du temps à se construire et se monter, et que les acteurs envisagés pour incarner Louis XV se sont succédés jusqu’à tomber sur l’acteur américain  Johnny Depp.

Mais du coup, comment Johnny Depp est devenu Louis XV ?
Il paraît qu’il y a eu beaucoup d’acteurs français, qui ont soit refusé ou ont été contraints d’abandonner à la suite de problèmes de santé. Et selon la réalisatrice, ce n’est qu’après une tentative désespérée que Maïwenn a contacté Johnny Depp sans aucun espoir mais avec la certitude de lui expliquer pourquoi il serait le Louis XV de son film et cela peu importe sa langue d’origine comme le précise dans une interview.

« Parce qu’il a l’allure d’un roi et que je sais que 50 % de la mise en scène découlera de sa seule entrée dans le champ. Et parce que je sens en lui ce côté torturé que je veux pour le personnage. »

On raconte que c’est suite aux conseils de Steven, l’assistant/ami/associé de Johnny Depp qu’il a accepté. Et surtout en dépit du deuxième procès opposant l’acteur à Amber Heard et de toutes les répercutions qui aurait pu amener toute cette polémique pour le film. Mais pourtant, le projet s’est maintenu malgré tout car la réalisatrice ni le comédien ne souhaitant abandonner le projet, comme l’explique Maïwenn.

« Pour moi, c’était une évidence. Sa vie privée ne me regarde pas. Il était hors de question de faire le film sans lui. »

Des tensions dans la royauté ?
Le film a fait également parler de lui à cause de certaines rumeurs qui disaient que le tournage ne se passait si bien que ça et la cause serait l’acteur américain et son caractère. Un tournage compliqué et avec de sérieux problèmes entre Maïwenn et Johnny Depp. Des rumeurs qui seraient faux à en croire la réalisatrice. D’après elle, ces « tensions » ne serait que « le fruit de différences culturelles » comme l’a déclaré dans une interview dans le magazine français « Première ».

« Johnny est une star, un roi… Et un Américain ! On m’avait précisé que, pour le prévenir qu’on l’attendait pour tourner une scène, je ne pouvais pas aller frapper à la porte de sa loge. Or un jour, je l’ai fait quand même. Et là, il m’a fait comprendre que j’avais commis une intrusion inacceptable et m’a demandé ce que ça me ferait si lui venait cogner à la porte de ma loge. Je lui ai répondu que tout le monde le faisait tout le temps. Parce que c’est ainsi que fonctionne un plateau en France ! »

La réalisatrice déclare également dans une autre interview que Johnny Depp et elle-même auraient finit par trouver un terrain d’entente sur le tournage du film. Il paraît même que l’acteur avait fait même des efforts pour s’adapter à la méthode française.

« J’ai compris qu’aux États-Unis, les stars ne se font pas vraiment diriger. Elles expliquent au réalisateur comment elles vont jouer la scène et le réalisateur suit le mouvement. Mais en France, le boss, c’est le metteur en scène. Donc à chaque prise, je tournais évidemment sa proposition, mais je lui demandais aussi d’interpréter la mienne pour avoir le choix au montage. Et là-dessus, il a vraiment joué le jeu. »

Ce qui semblait un conflit personnel ce n’était que finalement un conflit culturel basé sur une façon différente à travailler qui par la suite a trouvé un terrain d’entente où chacun a pu exprimer son talent. Johnny Depp agissant comme une star tout en restant professionnel et Maïwenn se montrant compréhensive mais sans pour autant lâcher sa pensée pour le film.

« Johnny est habité par beaucoup de paradoxes. Il peut à la fois être doux, malléable et quand une mouche l’a piqué soudain ne plus vouloir jouer ce qui est écrit. Mais ce comportement déconcertant me paraît surtout la conséquence d’un système américain, différent du nôtre, où la star est décisionnaire et les réalisateurs doivent s’adapter à eux. »

Jeanne du Barry sortira dans les salles le 16 mai 2023 et fera l’ouverture du Festival de Cannes. Un film qui incite la curiosité et cela même au début de sa création.

Jeanne du Barry
FR – BEL – ROY – 2023
Durée: 1h56 min
Romance, Drame, Historique
Réalisatrice: Maïween
Avec: Johnny Depp, Maïwenn, Benjamin Lavernhe, Pierre Richard, Noémie Lvovsky, Pascal Greggory, Melvil Poupaud, India Hair
Frenetic Films
16.05.2023 au cinéma

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -