Beaucoup moins drôle que «Bienvenue chez les Ch’tis», cette comédie n’enchante pas. Les gags sont lourds et répétitifs et les dialogues sont pratiquement qu’en Ch’timi.


Valentin Duquene est un décorateur-designer renommé qui expose ses œuvres au Palais de Tokyo. En couple avec une belle parisienne et faisant régulièrement la une des magazines people, le créateur mène une vie de rêve. Son vaste et somptueux appartement comporte des meubles qu’il a lui-même imaginés. Esthétiques, mais peu pratiques, ces objets du quotidien sont ridicules. Pour plaire à son entourage, Valentin se fait passer pour un orphelin, car il a honte de sa famille et de ses origines.

Malheureusement pour lui, la famille Duquene, au grand complet débarque à l’improviste, lors d’une exposition de grande importance. Cette visite impromptue le met dans l’embarras et c’est avec peine qu’il réussit, malgré tout, à sauver les apparences.

Partagé, entre le besoin de reprendre contact avec ses proches et le malaise qu’ils lui procurent en public, Valentin accepte de les loger chez lui. Cette décision, lourde de conséquences va mettre en péril son entreprise et sa vie de couple.

Un événement encore plus grave attend notre artiste. Renversé par le véhicule de son beau-père, Valentin est emmené aux urgences, c’est là que les médecins décèlent une anomalie. L’homme est à présent amnésique et doté d’un terrible accent…

Danny Boon est un grand comique ainsi qu’un excellent acteur, mais son talent est mal mis à profit dans ce remake. Son seul défaut, c’est de toujours vouloir en faire trop. Utilisé avec parcimonie dans le premier épisode sorti en 2008, la langue «Ch’ti» est cette fois-ci étouffante. Les Nordistes sont eux aussi caricaturés à l’extrême.

Fier de ses origines, Danny Boon a fait de sa région natale, un fond de commerce. Cette langue attachante est assez désagréable à écouter quand on en abuse. Il est donc, difficile, voire fatiguant de visionner ce film dans sa totalité en «Ch’timi».

Le scénario de ce long-métrage est bon. On s’intéresse, cette fois-ci, à la famille de Valentin. Line Renaud retrouve le rôle de sa mère et Guy Lecluyse autrefois postier à Bergues dans «Bienvenue chez les Ch’tis» joue cette fois-ci, Gustave, le frère aîné de Valentin.

À leurs côtés nous trouvons Valérie Bonneton. Très présente dans ce film, l’actrice est connue pour sa prestation dans la série «Fais pas-ci, fais pas-ça» où elle a interprété une mère de famille aux côtés de Bruno Salomone et Isabelle Gélinas. La comédienne a déjà travaillé par le passé avec Dany Boon sur «Eyjafjallajökull» où ils tenaient la tête d’affiche ainsi que sur «Supercondriaque».

Grand absent, Kad Merad fait une courte apparition de quelques minutes dans le film. Personnage indispensable, il a été remplacé par François Berléand et Pierre Richard. Si le premier s’en sort assez bien dans le rôle du méchant, le second s’est vu attribuer un personnage clownesque qui le décrédibilise totalement. Le vieux comique français enchaîne étourderies et chutes en tous genres.

Danny Boon a toujours revendiqué ses racines et son identité Ch’ti, ce milieu provincial et modeste dans lequel il a grandi. Pour donner naissance à «La Ch’tite famille», le cinéaste s’est interrogé sur les raisons qu’ont les nouveaux arrivants à masquer leur vraie identité, une fois devenus Parisiens.

L’idée de «La Ch’tite famille» date du début des années 2010. Dany Boon a proposé à Line Renaud de reprendre son rôle. Le nordiste a continué à travailler sur différentes versions du scénario tout en développant d’autres idées comme «Raid dingue» qui a eu beaucoup de succès en salles.

Cette sixième réalisation de Dany Boon part d’une volonté du réalisateur de revenir à quelque chose de plus personnel et familial. L’art moderne est largement raillé dans cette comédie, aussi bien pour le snobisme qui l’entoure que pour les formes avant-gardistes des objets.

Destiné à rassembler les fans de la première heure en utilisant le bon filon, cette comédie n’atteint pas le degré espéré. Aucune nouveauté n’est constatée dans ce film.

Le DVD contient en bonus le Bêtisier et les scènes coupées.

La Ch’tite Famille
FR – 2017 – Comedy
Réalisateur: Dany Boon
Acteur: Dany Boon, Valérie Bonneton, Line Renaud, Pierre Richard, Laurence Arné, Guy Lecluyse
Pathé Films
28.02.2018 au cinéma