En échange de son hébergement pour elle et sa fille Cesire, adolescente, Lin, immigrée clandestine chinoise, doit s’occuper d’un homme âgé et handicapé, qui ne peut plus se mouvoir tout seul. Pour subvenir à ses besoins, Lin se prostitue. Un beau jour, le voisin d’en face l’agresse dans les escaliers, et pénètre de force avec elle dans l’appartement. Il doit de l’argent à des usuriers, et comme il ne peut pas le rendre, il doit se cacher. C’est ainsi que Lin est plus ou moins prise en otage. Pour un premier rôle, la crédibilité de Qiu Lan, dans le rôle de Lin, est totale. On n’a absolument pas l’impression qu’elle joue la comédie. Le rôle de Cerise, interprété par Louise Chen, est admirable, tant les travers de l’adolescence semblent aller de pair avec les attitudes. Quant au méchant, joué par Philippe Laudenbach, il a su rendre le personnage aussi antipathique par certains côtés que sympathique par d’autres. Tout a été mis en œuvre pour rendre le film crédible, autant dans le choix des acteurs que celui des lieux de tournage. La précarité des immigrés clandestins est mise en avant, et doit réellement nous donner à réfléchir sur notre attitude vis-à-vis de ces personnes qui cherchent réellement une opportunité pour vivre une vie descente. Un film dramatique, à voir absolument.

Bonus : Un court-métrage de vingt minutes, de Naël Marandin, qui nous décrit l’arrivée d’une clandestine chinoise, qui ne parle pas un mot de français, et qui pense que son corps lui ouvrira toutes les portes.

La marcheuse

La marcheuse
Un film de Naël Marandin
Avec Qiu Lan, Yannick Choirat, Louise Chen et Philippe Laudenbach
Disques Office

 

La marcheuse
4.0Note Finale

A propos de l'auteur

Articles similaires