La Revanche des Crevettes Pailletées assure malgré la fausse destination

A lire aussi

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

En 2019, une comédie dramatique basée sur la véritable équipe française gay en water-polo sortit dans les cinémas. Suite à son succès, un second opus fut rapidement validé. Amusant et touchant, le côté survie de l’histoire s’avère toutefois être un peu trop mis en avant.


Très motivées au départ de Paris par leur prochain défi aux Tokyo Gay Games, les Crevettes Pailletées déchanteront vite une fois installées dans leur avion. Entre le nouveau qui garde ses distances, les secrets de chacun-e plombant l’atmosphère de l’équipe ou l’absence de leur regretté ami, ces jeux pourraient ne pas bien commencer. Mais le pire est à venir… Car ils-elle ratent la correspondance leur permettant de se rendre au Japon et le groupe se retrouve bloquer en pleine Russie, au sein d’une région extrêmement homophobe. Puis, la situation empira encore puisqu’une partie du groupe se fera emprisonner. Les Crevettes vont devoir s’avouer leurs confidences et se refaire confiance afin de se dépêtrer du contexte délicat dans lequel elles se trouvent.

Dès les premières minutes de « La Revanche des Crevettes Pailletées », le ton est donné. Rythmée, drôle et toujours osée, cette suite mélange habilement certains maux contre l’homophobie et les LGBTTQQIAAP (soit les Lesbiennes, Gays, Bi, Transgenres, Transsexuelles, Queer, en Questionnement, Intersexe, Asexuelles, Alliées et Pansexuelles)

Car si la plupart des problèmes proviennent du regard et de l’inacceptation d’autrui dans la réalité, même au niveau des communautés, regroupements ou clubs de sport LBGTTQQIAP, la mésentente et le manque d’une saine communication, peut provoquer des situations très tendues, jusqu’à la dissolution du collectif parfois.

Néanmoins et cette fois-ci par rapport à la réalisation, les ennuis s’avèrent plus redoutables et drastiques. Car en Russie (et au sein de nombreux autres pays), là où les « Crevettes » doivent faire leur halte forcée, tout le monde n’accepte de loin pas l’amour et l’union de 2 êtres du même sexe.

Fort heureusement, l’histoire démontre de manière intelligente, que les intentions diffèrent entre individus. Ainsi, « Les Crevettes » encore libres, vont devoir ruser, s’associer, faire preuve de courage et d’audace, afin de sauver leurs collègues, amis et amoureux, enfermés.

Si le récit se déroule en Russie, concrètement l’équipe de tournage se rendit dans certaines villes ukrainiennes afin de rendre ce 2ème volet encore plus réaliste. Un tel film n’aurait en effet pu se faire en Russie à cause de plusieurs lois anti-LGBTTQQIAAP.

Sur place, le tournage s’avéra plus compliqué et éprouvant que prévu entre les fortes chutes de neige continues, les températures glaciales et la Covid qui confina l’équipe. Outre ces aspects, la guerre actuelle en Ukraine émeut la production et celle-ci n’hésita pas à transmettre leur solidarité aux actrices-teurs ayant participé à la Revanche des Crevettes, tout comme les membres du long-métrage indien R.R.R..

Au niveau de la distribution de « La Revanche des Crevettes Pailletées », la performance du comédien Romain Brau (Haute couture) demeure la plus marquante grâce à son incroyable transformation. Car son personnage haut en couleurs, fidèle à ses convictions et sentiments, n’hésite pourtant jamais à remuer un couteau dans la plaie et à dénoncer les problématiques et injustices.

Si ce second opus continue quelque peu avec les clichés LGBTTQQIAAP, malheureusement entre les rares incohérences scénaristiques, les stéréotypes quant aux Russes extrémistes et la quasi-absence des prestations aquatiques, la dynamique et l’humour des « Crevettes » perdent sensiblement de leur efficacité.

Quoiqu’il en soit, entre les discriminations démontrées, les méthodes extrêmes filmées pouvant réellement exister et les différentes revendications, « La Revanche des Crevettes Pailletées » ne manquera pas de créer des débats et de plaire aux spectateurs-trices ayant apprécié la 1ère partie de cette comédie dramatique sortie de 2019.

La Revanche des Crevettes Pailletées
FR – 2021
Durée: 1h53 min
Comédie, Drame
Réalisateurs: Cédric Le Gallo, Maxime Govare
Avec: Nicolas Gob, Alban Lenoir, Michaël Abiteboul, David Baiot, Roland Menou
Universal Pictures Switzerland
13.04.2022 au cinéma

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -