Le “e-cinéma”

Une nouvelle ère pour le 7ème art se dessine avec l’arrivée du e-cinéma.


Ce nouveau mode de distribution instauré par le groupe francais Wild Bunch (« The Artist », « Le Labyrinthe de Pan », « Fahrenheit 911 »), propose désormais des films en format VOD à tous. Alors que l’industrie du cinéma traditionnelle rame en offrant que des suites de suites, Spin-Off et autres Reboot, ce manque de créativité et d’originalité nuit et influe directement sur le taux de fréquentation des salles obscures ainsi que sur la vente des supports DVD et Blu-ray, qui sont également en perte de vitesse. Cette nouvelle stratégie fraîchement débarquée en Europe va permettre aux distributeurs d’offrir un second souffle à cette industrie en déperdition.

Fini de faire la queue pour aller voir le dernier film sorti, le e-cinéma permet de voir les dernières nouveautés directement sur son écran d’ordinateur sans passer par la case cinéma. Grâce à cette alternative, qui offre des longs-métrages inédits à des prix très attractifs, environ 80% des foyers français pourront avoir accès à ces films, le groupe « Wild Bunch » espère sortir une douzaine de films par année. Les nouveautés e-cinéma sont disponibles de suite, mais attention ceci pour une durée limitée. En effet, en suivant ce principe de vidéo à la demande, on peut voir tout et tout de suite, mais durant une courte période, que le distributeur aura choisi au préalable.

Le “e-cinéma”

Pour « Wild Bunch », les débuts ont étés couronnés de succès grâce à « Welcome to New-York » du réalisateur Abel Ferrara, avec sa tête d’affiche Depardieu a rencontré un franc succès avec plus de 200 000 visionnages en VOD. Ce qui, représente dix fois plus que les entrées en salle des derniers films du cinéaste réunis. Ce succès aurait ainsi rapporté au distributeur l’équivalent de 400 000 entrées en salle.

Pour UPL Group, qui surf aussi sur la vague du « e » c’est aussi l’occasion de lancer un film français qui inaugure ce nouveau système : « Kick Back », long-métrage de Frank Phélizon, avec Délphine Chaneac vue dans « Le Transporteur » et « Splice » et avec l’animateur, styliste Vincent McDoom. Ce polar qui sort du lot, a déjà été téléchargé 194 892 fois.

Kickback en “e-cinéma”

D’un point de vue économique, c’est autant avantageux pour le spectateur que pour le distributeur, ce nouveau système va certes, ouvrir les portes au cinéma indépendant en proposant autre chose au spectateur, mais par cette nouvelle approche de la consommation du support numérique, ce mode de distribution ne va-t-il pas aussi par la même occasion, nous rendre spectateur de la fin de l’ère du 7ème art, du charme de ses salles de cinéma et de son principe de se retrouver dans ce lieu sacré ?

Kick Back : Synopsis
50 millions ont été dérobés. Jackie, psychiatre impulsive, va vous faire vivre une thérapie de choc pour les retrouver. Face à elle, des personnages aussi improbables que délirants vont l’entraîner au coeur de la suspicion et de la paranoïa sur fond de sexe, mensonge et corruption, sans compter les déceptions amoureuses de son ami Josépha, un travesti en quête de prince charmant et de maternité.

www.kickback-lefilm.com