Le Festival Tous Ecrans devient le Geneva International Film Festival (GIFF) / Festival International du Film de Genève.


Réunie en Assemblée Générale, l’Association Cinéma Tous Ecrans s’est prononcée à l’unanimité en faveur du changement de nom de la plus ancienne manifestation audiovisuelle genevoise. A partir de ce jour, le Geneva International Film Festival Tous Ecrans devient le Geneva International Film Festival (GIFF) / Le Festival International du Film de Genève.

Depuis maintenant cinq ans, le GIFF s’est largement transformé et a su acquérir une notoriété internationale tout en affirmant sa renommée sur le plan national. Il est aujourd’hui l’unique festival genevois à être reconnu par l’Office fédéral de la culture (OFC) et son programme PLUGS compte cette année plus d’une douzaine de collaborations avec des institutions et festivals en Suisse et à l’étranger, dont le Festival de Cannes, le Locarno Festival, le Zurich Film Festival, South By Southwest (Austin, USA), HUBweek (MIT et Harvard, Boston, USA) ou encore le Festival du Nouveau Cinéma (Montréal, Canada).

Cette dynamique fortement ascendante a rendu nécessaire une simplification du nom de la manifestation, intraduisible en anglais et en allemand. Les modifications opérées par le passé sur l’intitulé du Festival (Festival international du Film et de la Télévision, Cinéma Tout Ecran, Cinéma Tous Ecrans, puis Festival Tous Ecrans) engendrent également aujourd’hui encore de fréquentes confusions dans les médias et auprès du public.

Par ailleurs, les mutations nées de la révolution numérique rendent de plus en plus malaisée la notion même d’« écrans » comme distinction entre les genres audiovisuels : télévision, cinéma et projets numériques bénéficient largement de plateformes de diffusion communes.  Toujours iconoclaste et frondeur, le GIFF entend ainsi affirmer avec vigueur que désormais l’appellation « film » s’étend autant à la télévision qu’au digital. De nombreux festivals de cinéma admettent aujourd’hui des œuvres télévisées et numériques en leur sein, tout en restant légitimes en tant qu’espaces consacrés à la valorisation de nos images.

Avec ce nouvel intitulé, Raymond Vouillamoz, président du Festival et Emmanuel Cuénod, directeur général et artistique, entendent également « faire mieux rayonner Genève en Suisse et à travers le monde, et rendre ainsi hommage aux collectivités publiques municipales et cantonales genevoises qui le soutiennent depuis sa création il y a plus de vingt ans».

« Je comprends les motivations de l’Association Cinéma Tous Ecrans, sa volonté de clarifier l’intitulé du festival en insistant dorénavant sur la notion générique de « film » plutôt que d’« écran », l’image et la narration primant sur le format ou le support. Le GIFF est l’aboutissement d’un projet qui a réussi à se forger une reconnaissance nationale et internationale. Je me réjouis que le nom de Genève soit désormais pleinement associé à une manifestation unique en Suisse. Et dont le soutien est bien ancré dans le cadre de la politique culturelle de la Ville », ajoute Sami Kanaan, Conseiller administratif en charge du Département de la culture et du sport de la Ville de Genève.

Ce changement de nom s’accompagne également d’une restructuration au sein de la direction du Festival. Ainsi, Nathalie Gregoletto, en plus de son titre de Coordinatrice des programmes, a été nommée Déléguée à la direction artistique du Festival, tandis que Marc-Erwan Le Roux devient Directeur adjoint en charge de la production et de l’administration. Tous deux rejoignent ainsi Emmanuel Cuénod, Directeur général et artistique, au Conseil de Direction du GIFF.

La 23ème édition du GIFF se déroulera à Genève du 3 au 11 novembre 2017.
www.giff.ch

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.