11.5 C
Suisse
27 octobre 2020

S'abonner au magazine

« LE FILS DE SAUL » : un Grand prix à Cannes peu convaincant.

-

Le fils de saul

Un film très beau visuellement mais qui occulte étrangement son contexte.


Nous plonger au plus profond du camp d’Auschwitz-Birkenau, voilà le projet à la base du « Fils de Saul » de László Nemes. Pour son premier long-métrage, le réalisateur hongrois suit le parcours de Saul Ausländer, un Sonderkommando travaillant dans un des crématoriums du camp. Lorsqu’il découvre le cadavre d’un jeune garçon, il croit reconnaître son fils. Dès lors, le prisonnier décide de ne pas prendre part à la révolte organisée par les autres Sonderkommando et préfère partir à la recherche d’un rabbin afin d’offrir un enterrement rituel au défunt.

Le fils de saul

Il est difficile de critiquer un film sur un tel sujet sans passer pour un mécréant. On se souvient encore des propos de la réalisatrice Roselyn Bosch qui traitait de « nazi » quiconque osait émettre un avis négatif sur son très mauvais « La Rafle ». Ne nous laissons donc pas prendre en otage par ce chantage et osons dire que « Le Fils de Saul », Grand Prix à Cannes, s’avère peu convaincant. Ce qui nous met particulièrement mal à l’aise, ce sont d’abord les déclarations de son réalisateur, qui martèle qu’un « film sur ce sujet ne peut pas être beau » alors que le seul véritable intérêt du film s’avère esthétique. En effet, la réalisation du Hongrois est impressionnante : au plus près du visage de son personnage, la caméra opère des mouvements étonnants dans des plans à la durée qui force le respect. Mais cette volonté de réalisme se voit freinée par le choix discutable de flouter en permanence l’arrière plan, théâtre d’atrocités et des vociférations caricaturales des soldats allemands. Plus dérangeant encore : la sacralisation idiote d’un cadavre qui constitue finalement l’unique sujet traité par László Nemes, ce dernier oubliant de questionner le monde dans lequel sont plongés ces prisonniers.

Le fils de saul
(Son of Saul)
De László Nemes
Avec Géza Röhrig, Levente Molnár, Urs Rechn
Agora Films
Sortie le 04/11


LE FILS DE SAUL Bande Annonce par TheDailyMovies

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

« Sous les étoiles de Paris » : La misère existe partout

Si les migrant-e-s et réfugié-e-s demeurent souvent abordés dans l’univers du cinéma français depuis quelques années, les films traitant des SDF...

« A Perfect Family » : Un changement d’identité inattendu

Réalisé par Malou Leth Reymann, « A Perfect Family » se dote d’un scénario novateur et audacieux. Si la trame demeure tragi-comique, elle...

Ciné-Doc invite le Festival cinémas d’Afrique

Suite à l’annulation, cet été, de la 15e édition du Festival cinémas d’Afrique – Lausanne, Ciné-Doc invite, dans son réseau de...

Freaky

Millie Kessler, une adolescente de 17 ans, occupée à faire bonne figure dans son très élitiste lycée, Blissfield High, devient la nouvelle...

Un autre homme

François s’installe avec son amie dans la Vallée de Joux, où il chronique des films pour le...

SUIVEZ-NOUS

4,150FansLike
10,000FollowersFollow
750FollowersFollow
645SubscribersSubscribe