Le Massacre des Morts-Vivants

Les années 70 ont souvent été une période faste pour le cinéma d’exploitation. Parfois pour le meilleur et souvent pour le pire, ces productions faisaient la joie des salles de cinéma, rameutant en masse les foules d’amateurs venus s’abreuver d’images choquantes et racoleuses.

Les films de zombies ne font pas exception, proposant souvent des histoires prétextes à de multiples démembrements et autres déambulations de morts-vivants. Malheureusement, ce « Massacre des Morts-Vivants » représente ce qui se faisait de pire en la matière. L’espagnol Jorge Grau, en plus d’être un médiocre directeur d’acteurs (Il faut voir le personnage principal lancer un « Heil Hitler ! » à un policier pour le croire) ne réussit pas à proposer suffisamment de scènes gores pour faire passer la pilule. On retiendra l’éviscération d’une infirmière, seule séquence un tant soit peu sanglante du long-métrage. Dommage, car il y avait de quoi faire dans ces magnifiques extérieurs écossais que le réalisateur filme avec une banalité affligeante. Le film tente également une morale un peu douteuse sur la toxicomanie, comparant la chose à l’état zombifié. C’est amené tellement maladroitement que ça finit par être embarrassant. La musique de Giuliano Sorgini est plutôt réussie et colle parfaitement à l’intrigue du film, à base de machine agricole produisant des ondes tuant les insectes et qui finit par changer les gens en zombies ! Au final, le film slalome constamment entre le bien mauvais film et le nanar sans jamais réussir à trouver sa place et son équilibre.

Le Massacre des Morts-Vivants - DVDLe Massacre des Morts-Vivants
De Jorge Grau
Avec Ray Lovelock
Artus Films

Articles similaires

2 Réponses

  1. Prosorrifique

    Une référence ce film… bien avant Fulci. Malgré des dialogues et un doublage catastrophique, le reste est du pur bonheur. Je suis certain que ce film a inspiré le réalusateur italien.. j’irai même plus loin en disant que Romero a puisé dedans pour son film « Zombie ».

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.