Le Virtuose de François Girard

Sélectionné au Toronto Film Festival en 2014, Le Virtuose y reçoit un accueil mitigé. Sa sortie limitée en salle confirmera la tendance affichée durant ce festival.


Le Virtuose retrace le parcours de Stet, un enfant à problèmes qui a comme talent de pouvoir ouvrir des verrous avec son couteau de poche, de défier l’autorité dès qu’il le peut et bien sûr de chanter. La vie de Stet prend un tournant dramatique le jour où sa mère décède dans un accident de la route. Son père biologique, qui veut se débarrasser de lui, se fait convaincre que son fils a un réel talent pour le chant. Il décide donc d’inscrire Stet dans la plus prestigieuse école de chant américaine, en espérant ainsi lui offrir un bel avenir et se racheter une conscience.
Le Virtuose de François Girard
Le film s’inspire de films tels que Les Choristes de Christophe Barratier ou Billy Eliott de Stephen Daldry. Cependant, François Girard n’arrive pas à trouver la même recette pour son Virtuose. En effet, là ou ses prédécesseurs ont réussi à faire, de leur protagoniste, un personnage attachant, Girard nous propose une tête à claques qui n’en a que faire de son talent et qui, de plus, ne semble pas spécialement affecté par ce qui lui est arrive. Il devient donc très difficile de s’attacher à lui.

Profitant de son petit budget, le film aurait pu se permettre de prendre des risques dans sa narration. Malheureusement, l’histoire est trop lisse, les personnages trop peu caractérisés et les conflits des personnages pas assez recherchés. Le casting composé majoritairement d’enfants ne convainc pas non plus et on se retrouve vite plus intéressé par les conflits internes des adultes plutôt que par les enjeux des enfants de la chorale.
Le Virtuose de François Girard
Le film se rattrape grâce à l’interprétation de Dustin Hoffman qui incarne le chef de chœur et mentor des élèves de l’école. Profitant de son charisme naturel, Dustin Hoffman livre une performance tout en subtilité. Le rythme du film est soutenu et, même si les scènes de chants ralentissent la narration, on ne s’ennuie pas.

Le Virtuose aura donc manqué d’audace, ce qui a pour conséquence un film moyen. Le DVD, à l’image du film, ne propose que le strict minimum en n’offrant aucun bonus. Les mauvaises recettes du film sur le territoire américain ne devraient pas permettre à son réalisateur de lancer définitivement sa carrière. Cependant, il ne faudrait pas pour autant le jeter aux oubliettes.

Le Virtuose
De François Girard
Avec Dustin Hoffman, Kathy Bates, Eddie Izzard, Kevin McHale
Impuls