Les Gladiateurs De Rome De Iginio Straffi

D’après son générique, « Les Gladiateurs De Rome » semble être une modeste production italienne « pimpée » à la sauce hollywoodienne. Le projet est apparemment né en Italie et a ensuite été remodelé par les Américains pour le rendre plus « cool ». Du coup, le film souffre de défauts inhérents aux deux parties (manque de moyens d’un côté et humour vulgaire de l’autre). Les décors, calqués sur « Gladiator » de Ridley Scott, sont plutôt réussis, mais le dynamisme et l’expressivité des personnages rappellent les vieux jeux vidéo des années nonante. Des défauts de forme aisément pardonnables pour ce genre de production pour enfants si, au moins, le fond était à la hauteur.

Malheureusement, l’humour bien gras, le scénario et les dialogues pas très inspirés tirent le film vers le bas. L’intrigue commençait pourtant bien. Un enfant voit sa mère mourir sous les décombres de Pompéi avant d’être adopté par un maître-gladiateur romain dont la fille possède les vertus nécessaires à une amourette en bon et due forme. Étonnamment, la nymphette part étudier les sciences en Grèce et revient avec le physique d’une animatrice de prime-time italien… Dès lors, le film s’enlise dans la lourdeur et les clichés. Rien de grave en soi, ça se laisse regarder, mais tout de même, les jeunes cinéphiles méritent un peu plus de finesse !

Les Gladiateurs De Rome
De Iginio Straffi
Avec John Schwab, Jo Wyatt
Universal