12.5 C
Suisse
21 octobre 2020

S'abonner au magazine

« Les Schtroumpfs et le Village Perdu » : les Schtroumpfs ont-ils une reproduction ?

-

Troisième volet des aventures du petit peuple bleu au cinéma. Cette fois, la Schtroumpfette est mise en avant à la façon d’une femme moderne qui prend sa vie et son histoire en main, enfin ! 


Jusqu’à présent, pour la majorité des gens, la Schtroumpfette avait été montrée sous des formes peu glorieuses : capricieuse, vaniteuse, délicate, émotive et coquette à outrance, versée de façon psychotique dans un univers rose (des fois que le public n’ait pas compris que c’est une fille) bonjour le cliché ! Alors, que Peyo (Pierre Culliford) avait créé des Schtroumpfs mâles qui se définissent par un trait de caractère, un seul, pour chacun. Cette répartition en dit déjà long sur l’œil qu’il avait sur la société. Avec le personnage de la Schtroumpfette on avait atteint des sommets de sexisme. C’est pour cela que ce film est à remercier au départ. La tentative de contrebalancer l’ambiance testostéronée du village de champignons s’arrête hélas là.

Comme il était à prévoir, l’exagération tombe naturellement dans l’inverse. Une question subsiste pourtant, pour les « adultes » : les Schtroumpfs ont-il une reproduction ? De toute évidence oui, puisque le bébé Schtroumpf existe, mais sont-ils proches des mammifères ou des oiseaux ou autres bactéries ? L’expédition fortuite de quatre Schtroumpfs dont Mademoiselle répondra en partie à cette facette oubliée, en dehors des quelques détournements existants, de la vie des Schtroumpfs. Bien qu’un animé tiré d’une BD comme celle-ci est un pari dangereux, encore plus pour la troisième fois, cet opus est récréatif et pas si mal que ça avec son côté Girl Power, mais on s’en lasse rapidement. Gargamel et Azraël flanqués d’un vautour, Monthy, complètement abruti, sont également là. Ils font plus office de figurants au final, même si quelques scènes semblent nourrir l’illusion de leur donner une place dans le scénario. Dommage, les pouvoirs de Gargamel prennent tellement d’ampleur qu’il pourrait rivaliser avec Voldemort.

Enfin, les enfants vont adorer et les adultes retrouveront avec plaisir les créatures de Peyo, pour les amateurs en tout cas. Pourvu que les producteurs ne tombent pas dans l’excès genre « L’Age de Glace 38 ».

Les Schtroumpfs et le Village Perdu
US   –   2017   –   Animation
Réalisateur: Kelly Asbury
Acteur: Joe Manganiello, Demi Lovato, Mandy Patinkin, Rainn Wilson, Jack McBrayer, Danny Pudi
© Sony Pictures Releasing International. All Rights Reserved.
05.04.2017 au cinéma

Freya
Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

« LUFF 2020 » : Les lauréats undergroundiens

Enfin et pour clore la 19ème édition du « Lausanne Underground Film Festival » et comme toute manifestation du genre, voici les grands gagnants...

« LUFF 2020 » : Du Japon caché à l’Amérique très ouverte

Non seulement la 19ème édition du « Lausanne Underground Film Festival » eu lieu contrairement à d’autres évènements, mais en plus les organisateurs...

Cinquième Set

À presque 38 ans, Thomas est un tennisman qui n’a jamais brillé́. Pourtant, il y a 17 ans, il était l’un des...

Villa Caprice

Avocat célèbre, Luc Germon pense atteindre la consécration lorsque Gilles Fontaine, l'un des patrons les plus puissants de France, lui demande de...

Décès de Roger Carel : Hommage à Mister 1’000 voix

En septembre dernier, c’est avec stupeur que l’univers du doublage francophone s’effondra une nouvelle fois… Roger Carel, l’un des piliers du...

SUIVEZ-NOUS

4,150FansLike
10,000FollowersFollow
747FollowersFollow
645SubscribersSubscribe