9.7 C
Munich
samedi, mai 25, 2024
- Publicité -

Mami Wata : un film fantastique folklorique

Entre récit initiatique et drame sanglant, C.J. « Fiery » Obasi nous submerge avec un film fantastique folklorique questionnant la spiritualité autour de la figure mythique de Mami Wata.


De divines vagues s’écrasent contre le rivage. Une jeune fille, au loin, les contemple et les appréhende avec réjouissance. Le lendemain, nous apprenons sa « disparition » (euphémisme signifiant sa mort). Les membres du village d’Iyi se questionnent : pourquoi Mami Wata leur prend davantage qu’elle ne leur donne ? Fera-t-elle toujours providence ? En plus de cette disparition, les offrandes faites à la déesse n’aident visiblement pas à guérir les malades infectés par un banal virus. Mama Efe, l’intermédiaire de la déesse des eaux, tente tant bien que mal à conserver son statut, tandis que ses pouvoirs, qui s’estompent jour après jour, lui font défaut. S’ensuit une lutte opposant les férus croyants de la déesse à ses détracteurs.

Iyi est à un confluent sociétal, en pleine réflexion sur ses croyances et ses valeurs, cherchant de nouvelles alternatives à sa survie. La médecine, les études, la création d’une justice indépendante sont quelques-unes des alternatives proposées pour développer un village « moderne ». Un village qui vivrait à la pointe de la technologie, avec les mêmes instruments et valeurs que les « blancs occidentaux », ce que craignent les croyants. Les réticences s’observent surtout chez Mama Efe, qui risque de perdre son emprise sur Iyi et craint les conséquences de la colère de Mami Wata. Cette divinité, est-elle nécessaire au bien-être du village ? Leur apportent-elle réellement bénédiction et prospérité ? C’est à ces questions que tente de répondre le développement du métrage.

La surprenante et envoûtante photographie en noir et blanc fait quant à elle totalement sens dans ce film. Grâce à l’usage des peintures tribales et des coquillages décoratifs qui viennent contraster et mettre en valeur nos protagonistes, le réalisateur instaure une atmosphère fantastique et éthérée. Les costumes et coiffures, par leur singularité, nous permettent à la fois d’identifier les personnages, mais également de nous plonger dans cette majestueuse culture qui nous rappelle à chaque plan sa proximité avec l’eau, et donc à Mami Wata.

Cependant, un point faible reste présent : le manichéisme. Les personnages sont malheureusement très peu nuancés. La jeune génération de femmes, rattachée à la déesse, incarne bonté et puissance. Les hommes qui, de leur côté, tentent de s’emparer du contrôle du village, sont introduits comme des brutes sans fond. Mami Wata étant une déesse submergeant les femmes de beauté et plongeant les hommes dans la folie, ce choix reste cependant en totale cohérence avec le mythe.

Zinwe, la fille de Mama Efe, en pleine période de doute, se trouvera démunie face à une partie du village en ébullition.  

Mami Wata
NG – 2023 – 107 – Drame
Réalisateur: C.J. ‘Fiery’ Obasi 
Acteur:Evelyne Ily Juhen, Uzoamaka Aniunoh, Emeka Amakeze, Rita Edochie, Kelechi Udegbe, Tough Bone, Tim Ebuka, Sofiath Sanni, David Avincin Oparaeke, Hidaya Ibrahim 
Trigon Film
27.09.2023 au cinéma

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -