Une comédie familiale sympathique bien accompagnée musicalement mais sans grande surprise. Le scénario, quant à lui, manque cruellement de profondeur et d’originalité.

Lancé au Festival Tribeca à New York en 2014, cette comédie-dramatique américaine a porté le nom de «Geezer» avant de s’intituler définitivement «Original World». Cette nouvelle appellation fait allusion à une chanson du groupe Punk Rock «Green Day», présente dans l’excellente Bande Originale du film.

Billie Joe Armstrong tient le rôle principal dans cette production. Il n’est autre que le chanteur et compositeur du Groupe Californien. La présence d’un compositeur comme tête d’affiche d’une production cinématographique n’est pas une nouveauté. Whitney Houston, Britney Spears, Eminem et d’autres sont tous passés au cinéma avec plus ou moins de brio.

Notre Rockeur, lui se débrouille assez bien. Il joue Perry Miller, une ancienne star de la musique reconvertie en vendeur dans le magasin de bricolage géré par son frère.

Séparé de son groupe «Les Skunks» qui ont cessé leurs performances en 1995, il déprime et attend avec impatience son 40ème anniversaire. Lorsque le jour arrive, rien de particulier ne l’attend. Sa femme et sa fille ont même oublié la date. Il décide alors d’organiser, lui-même une petite soirée et loue la suite présidentielle du Drake Hôtel, où il convie ses trois meilleurs potes pour faire la fête…

Le nouveau long-métrage du méconnu Lee Kirk après «Giant Mechanical Man» et «The Office» tous deux sortis en 2012, est assez bien mis en scène. Séparé en deux parties distinctes, il présente la jeunesse du héros en noir et blanc, puis sa vie actuelle en couleur. C’est pourtant en 2015 que Perry Miller vit sa période la plus sombre.

Sans motivation et désabusé d’avoir abandonné la scène au profit de sa famille, le personnage principal nous présente un profil assez déprimant. Le scénario quant à lui est beaucoup trop mou pour être intéressant, il manque ce petit grain de folie qu’ont la plupart des comédies américaines qui nous amusent ou nous agacent. Il en ressort un film plat sans grand suspense mais qu’on apprécie malgré tout.

Le thème principal du film est la famille, mais aussi la crise de la quarantaine chez les hommes qui se rendent compte qu’ils n’ont pas assouvi tous leurs désirs de jeunesse.

Tournée à New-York sur la presqu’île de Manhattan, cette réalisation ne tient pas toutes ses promesses. Elle finit même en queue de poisson, laissant le spectateur avec des interrogations.

Ce DVD disponible en français, anglais ainsi que dans diverses langues étrangères ne contient aucun bonus mis à part une bande annonce de film.

  • Titre original: Ordinary World
  • Réalisateur: Lee Kirk
  • Avec: Billie Joe Armstrong (Perry), Judy Greer (Christy), Selma Blair (Karen
  • Production: Hyde Park International, Harbor Pictures Company & Universal Studios.
  • Durée: 84 minutes
«Un mec ordinaire» : désillusion...
3.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires