Sam Esmail signe une première saison palpitante et audacieuse, avec comme protagoniste un jeune homme se cachant sous une capuche, qui, plus d’une fois, laisse le spectateur interdit tant sa psychologie est complexe.


Elliot Alderson (Rami Malenk), phobique social schizophrène, accroc à la morphine et hacker de génie, méprise la société capitaliste dans laquelle nous vivons et rêve de sauver les gens de ce monde corrompu par l’argent et le pouvoir. Recruté par l’énigmatique Mr. Robot, leader du groupe de hackers anonymes « fsociety », il amorce une révolution en mettant à exécution un plan visant à démanteler le plus gros conglomérat financier de l’histoire, ironiquement surnommé « Evil-Corp ».

Sam Esmail signe la première saison d’un drama-thriller palpitant qui tient en haleine le spectateur du début à la fin de ses 10 épisodes. La série remet en question la frontière entre réalité et illusion au travers de la critique acerbe de notre société – cyniquement diabolisée – et du rêve idéaliste de révolution de son héros qui lui-même se trouve à la lisière de sa paranoïa. Une cyber-révolution qui a des airs de « V pour Vendetta » et place audacieusement le hacking en arme de défense de la démocratie.

La narration, qui recourt à la voix off, implique habilement le spectateur en lui faisant jouer le rôle de l’ami imaginaire d’Elliot qui, à plusieurs reprises, brise le quatrième mur en s’adressant directement à nous pour nous plonger dans l’intimité de la pensée d’un personnage complexe et fascinant dont la pathologie mentale se tient bien loin de ses clichés simplistes et réducteurs. Esmail construit une intrigue intelligente, un premier opus prenant, déroutant, addictif, dont les retournements de situation à la David Fincher réussissent le tour de force de laisser le spectateur interdit, captivé par la cohérence d’un scénario bien ficelé et surprenant. À voir absolument !

De Sam Esmail
Avec Rami Malek, Christian Slater, Carly Chaikin et Portia Doubleday
Distribué par Universal Pictures

« Mr Robot, saison 1 » : une série au génie révolutionnaire
4.5Note Finale