À Luton, ville de banlieue londonienne, vivent Javed et Matt deux amis nés le même jour. En grandissant, chacun trouve sa voie à travers l’art. L’écriture pour le premier et la musique pour le second. C’est en tombant sur Roops au lycée, que Javed fait la connaissance du Boss ! La claque est immédiate et la musique de Bruce Springsteen va littéralement changer sa vie en lui ouvrant les ailes. Le jeune ado pakistanais qu’il est, rencontre alors le courage d’assumer ses ambitions contre son éducation et sa culture. Douche écossaise, qui plus est, nécessaire à la rencontre de sa personnalité. Dès lors son but sera de vivre à travers les conseils qu’il perçoit dans les textes du plus grand musicien du rock américain jamais encore égalé.

Cette histoire vraie, retrace une prise d’identité salvatrice d’un individu parmi des milliers d’autres dans les rangs des fans de d’artistes charismatiques et authentique comme Bruce Springsteen. Ce film aurait très bien pu traiter d’un fan de Lemmy Kilmister de Motorhead, de Ozzy Osbourne, de Tina Turner, de Doro Pesch ou encore de Jim Morrison. Autant d’artistes avec un message sortant des tripes et parlant au plus grand nombre d’un quotidien dont ils et elles se sont sortis suffisamment dû moins pour pouvoir crier leur détresse et ainsi donner une bannière à ceux qui n’ont pas de voie. Il est clair que ce film fera vibrer ceux et celles qui ont vécu et vivent encore une semblable révélation.

Nos héros ne sont pas imaginaires comme Batman ou Superman, ils sont réels. Leurs paroles résonnent comme un écho immortel à travers les couloirs du temps, un flambeau que nous passons aux générations futures… indémodable et hélas toujours actuel. C’est un biopic, oui, mais pas celui du Boss. Même si ses fans et les amateurs y trouveront cette flamme qui nous brûle lorsqu’il chante, que l’on soit adepte ou presque du genre, l’énergie ressentie reste inhérente à ce genre d’expérience, sublimée par les concerts. Cette histoire est d’autant plus forte, que le climat politique de l’époque était explosif, bien plus que maintenant. Beaucoup de suite de révolutions sociales explosaient, certaines pour le meilleur et l’on croyait sincèrement que c’était pour toujours…l’actualité nous fait mentir à présent.

Si ce film, comme d’autres en ce moment, peuvent réveiller à nouveau les consciences, ce sera une nouvelle victoire sur l’intolérance et la pollution politique des gouvernements amnésiques de la haine des guerres et des révoltes passées. Ça n’a vraiment l’air de rien, mais c’est tellement important. La musique, n’adoucit-elle pas les mœurs ?

Music for my life (Blinded By the Light)
UK   –   2019   –   114 Min.   –   Biographical
Réalisateur: Gurinder Chadha
Acteur: Viveik Kalra, Kulvinder Ghir, Meera Ganatra, Aaron Phagura, Dean-Charles Chapman, Nikita Mehta, Nell Williams, Tara Divina, Rob Brydon, Frankie Fox
Warner Bros
11.09.2019 au cinéma

"Music for my life" : Fan à en mourir !
5.0Note Finale

A propos de l'auteur

Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

Articles similaires