-0 C
Munich
lundi, février 26, 2024
- Publicité -

Napoléon : Les Batailles !

Alain Baruh
Alain Baruh
Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Auteur de nombreux films à succès, Ridley Scott s’intéresse cette fois-ci à Napoléon Bonaparte. Ce film d’une durée de deux heures trente présente, non seulement les étapes importantes du règne de l’Empereur, mais également sa relation de couple avec Joséphine de Beauharnais.


Critiquée dès l’annonce de sa sortie, cette nouvelle superproduction de Ridley Scott n’a pas fini de faire couler de l’encre. Entre les historiens qui étudient et commentent chacune des batailles, les amateurs d’effets spéciaux à la recherche de sensations fortes et les fans d’histoires sentimentales, tout le monde trouve son bonheur.

Cette création débute lors de la Révolution française, époque dite de la Terreur. Elle décrit l’ascension fulgurante d’un jeune militaire d’origine corse égocentrique et assoiffé de pouvoir. Chargé de défendre Toulon assiégée par la flotte britannique, Napoléon, capitaine d’artillerie, montre rapidement des qualités de meneur et de stratège. Décoré puis promu Général de Brigade, le petit homme au grand chapeau attire dans les soirées mondaines le regard des femmes avides de personnages célèbres.

L’une d’entre-elles, Joséphine de Beauharnais, aristocrate et veuve d’un haut gradé de l’armée séduit le futur Empereur qui affectionne les femmes entreprenantes au fort caractère. Tombé éperdument amoureux, le militaire ne tarde pas à se marier avec elle…

À la direction de ce long-métrage historique, nous trouvons le cinéaste britannique, Ridley Scott a qui l’on doit des créations originales et intemporelles, telles que : Alien, le huitième passager (1979), Blade Runner (1982), Traquée (1987), Black Rain (1988), Thelma et Louise (1991), 1492, Christophe Colomb (1992), Gladiator (2000), Kingdom of Heaven (2005) et Robin des Bois (2009).

Véritable « touche à tout », le réalisateur s’est également consacré à la mise en scène d’œuvres au budget plus restreint et moins axées sur le spectaculaire comme Hannibal (2001), suite du Silence des agneaux, ou les comédies Les Associés (2003) et Une Grande Année (2007).

Ridley Scott retourne par la suite au péplum avec Exodus : Gods And Kings (2014) dans lequel Christian Bale interprète le personnage de Moïse, puis revient à la science-fiction pour les besoins de Seul sur Mars (2015) et Alien Covenant (2017), la suite du film Prometheus.

Les choix du metteur en scène dans son nouveau film sont surprenants. Le réalisateur a volontairement fait l’impasse sur la jeunesse de Napoléon et sur la campagne d’Italie. Les origines corses de Bonaparte ne sont pas mises en valeur, seules quelques mélodies classiques rappellent vaguement l’île de beauté. Mis à part sa mère, aperçue brièvement à l’écran, sa famille importante du point de vue stratégique et politique ne fait malheureusement pas partie du scénario. 

Le spectateur est cependant, projeté dans un univers composé de batailles navales et terrestres où l’on peut se rendre vraiment compte de la réalité de la guerre. Spécialiste de ce genre de mises en scène, Ridley Scott a su nous transporter au cœur de la bataille d’Austerlitz, nous assistons également à la prise de Moscou désertée et à la bataille de Borodino (Moskva), durant la campagne de Russie, avant de revivre la célèbre défaite de Waterloo.

Au casting nous trouvons le duo Joaquin Phoenix (Bonaparte) et Vanessa Kirby (Joséphine). L’acteur américain qui interprète Napoléon est crédible car son physique et les expressions de son visage incarnent justement le tempérament autoritaire de l’Empereur. L’impératrice est quant à elle, représentée par l’actrice britannique comme une femme arrogante et sensuelle. Joséphine paraît forte ou faible suivant les évènements en cours. La relation tumultueuse des deux personnages se ressent bien à l’écran.

Réaliser Napoléon était un défi pour Ridley Scott, qui devait chorégraphier des séquences de bataille sur plusieurs centaines d’hectares, filmées à 360° par plusieurs caméras. Il lui est arrivé d’en utiliser jusqu’à 11 en même temps.

La production a tourné des scènes dans les environs de Londres. L’équipe s’est rendue à Boughton Manor, un château à la française, ainsi qu’au palais Blenheim pour les salles d’apparat du château de Fontainebleau et du palais des Tuileries. Le reste du tournage a été fait à Bourne Wood et à Malte.

Doté d’un nombre de figurants impressionnant et de décors et costumes de qualité, cette création est captivante sans être trop violente.

Napoléon
UK, US – 2023 – Action 
Réalisateur: Ridley Scott 
Acteur: Joaquin Phoenix, Vanessa Kirby, Ludivine Sagnier, Rupert Everett, Ben Miles, Mark Bonnar, Ian McNeice, Tahar Rahim, Catherine Walker, Paul Rhys 
SonyPictures
22.11.2023 au cinéma

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -