19 ans… Cela paraît jeune pour un festival comparé à d’autres anciens ayant la quarantaine et plus. Pourtant durant cette nouvelle édition, l’unique manifestation 7ème Art dédiée au fantastique et genres connexes, rempile avec de belles curiosités.


Annoncé récemment, l’acteur français Jean Dujardin (« Le Retour du Héros« ) sera donc bel et bien en ouverture du « NIFFF 2019 » avec son tout dernier long-métrage « Le Daim ». Si l’intrigue demeure encore très mystérieuse, le personnage principal serait envoûté par sa veste en cuir et commettrait des crimes, l’incursion du comédien dans le genre comédie fantastique horrifique, est une 1ère. Réalisé par Quentin Dupieux (« Réalité« ), il semblerait qu’il ne faut pas se fier aux apparences du « Daim ».

Néanmoins, cette œuvre cinématographique n’est de loin pas la seule à faire partie de la programmation. En effet, entre le « Kid-O-NIFFF », les conférences, les fictions inédites en Suisse (romande) ou encore la réalité virtuelle, les festivaliers-ières ne s’ennuieront certainement pas à nouveau cette année.

Comme toujours depuis un certain temps déjà, une rétrospective est aussi insérée au programme. Il sera donc possible de (re) voir des chefs-d’œuvre sur grand écran tel que « Pulp Fiction » ou « District 9 ». Ceux-ci seront d’ailleurs au côté de réalisations encore méconnues à l’exemple du dernier Takashi Miike « First Love », de la nouvelle version plus folle encore des « Looney Tunes » ou encore de films en section « Amazing Switzerland » à l’exemple de « Das Höllentor von Zürich ».


Du 5 au 13 juillet 2019, le public pourra également découvrir une multitude de court-métrages, de la réalité virtuelle via une cession spéciale organisée en partenariat avec les studios néo-zélandais « Weta », des conférences notamment sur les effets spéciaux de la série « Netflix », Dark » et se détendre à la grande tente du Jardin anglais, plus précisément au « OFF ». Pour d’une part, profiter de l’ambiance ombragée, mais aussi du calme du lieu. En outre, la manifestation neuchâteloise proposera le fameux « Music@NIFFF » pendant toute la semaine et pour celles et ceux désireux de danser durant les soirées.

Au niveau des invité-e-s et en sus de Jean Dujardin, l’artiste et auteure valaisanne Laurence Suhner l’accompagnera. Etant la conviée pour les choix de la « Carte blanche » du « NIFFF », ses sélections des classiques du cinéma, promettent déjà et laisse la possibilité de passer un excellent moment pour les (re) découvrir. L’acteur Jeremy Gardner sera avec eux pour présenter son récent film monstrueux, « Something Love ».


De nombreuses autres activités horrifiques, ludiques ou magiques pourront se faire et se voir durant les 9 jours du festival. Comme toujours dans le cadre d’un tel évènement, des coups de cœur et déceptions seront ressenties. Peut-être pendant la cérémonie de clôture qui diffusera « Vivarium » avec Jesse Eisenberg (« Batman V Superman« ) ou durant la cession « Danes Do It Better! ». A vous de le déterminer selon votre perception.

Pour en savoir plus, l’idéal est d’aller consulter le programme du « NIFFF 2019 » pour avoir son propre avis.

En tout les cas, la rédaction du « Daily Movies » vous souhaite de très bonnes vacances (« Nifffiennes ») estivales et que le cinéma perdure encore et toujours dans vos principaux intérêts !