Jude est une artiste au talent moyen qui a pourtant soif de gloire et de musique. Son père Paul, ancien crooner célèbre en son temps, ne veut pas raccrocher et profiter de sa retraite. Lorsque sa fille se fait virer de son logement et revient vivre chez lui, la tension monte.

Un drame-comédie navrant et gentillet où rien ne se passe réellement. Un sursaut sur l’échelle de l’intérêt. Le sujet des relations père-fille conflictuelles aurait pu intéresser, malgré l’usure qui l’accompagne, à condition d’avoir de la matière ne serait-ce que dans l’épaisseur des personnages. Raté ! Un scénario péniblement réalisé, des décors au rabais, un jeu essoufflé et des drames qui n’en sont pas vraiment. Genre, on se pourrit la vie le matin, mais on se pardonne à midi parce que bon, ben ce n’est pas grave. D’un ennui…mortel. Gâcher ainsi les talents d’acteurs de Chrsitopher Walken qui nous a offert, sous la direction de Tim Burton, un cavalier sans tête fantastique dans « Sleepy Hollow » ou un Capitain Koons avec Quentin Tarantino dans « Pulp Fiction », est un crime contre l’art et le cinéma. Après, on peut saluer le courage des acteurs d’avoir su tenir bon pour ne pas démissionner en cour de route. Franchement, cela aurait été salutaire. Je me demandais quand arriverait l’occasion de citer une phrase de l’excellent film de Les Nuls « La Cité de la Peur » ? Eh, bien, c’est maintenant : « Je n’écriai rien sur ce film, c’est une merde ! ». Au moins la satisfaction de finir sur une note joyeuse embellira ce navet. À déconseiller fougueusement.

  • Réal. : Robert Edwards
  • Acteurs : Christopher Walken/Amber Heard
  • Distrib. : Universal
One More Time : duo entre chien et chat
1.5Note Finale