Paddington de Paul King

Paddington de Paul King

Il aura fallu attendre presque soixante ans mais ça en valait la peine.
L’ours Paddington, créé en 1958 par Michael Bond – qui a vendu plus de 35 millions d’exemplaires des aventures du petit ours – arrive sur nos écrans. Autant dire que l’attente concernant cette adaptation cinématographique a été longue, mais le pari est réussi. « Paddington » est une jolie surprise qu’il serait dommage de rater en cette période de fêtes. Tout le monde y trouvera son compte et on n’a qu’une envie, retourner manger de la marmelade et s’amuser avec notre ami Paddington !

Paddington

Paddington

Le film raconte l’histoire de Paddington (Ben Whishaw), petit ours amateur de marmelade. Mais un jour, lorsque la terre tremble dans son Pérou natal, il est contraint de partir à Londres pour retrouver un explorateur, ancien ami de sa famille. Arrivé sur place, ses recherches ne se déroulent pas comme prévu. Recueilli par la famille Brown, tout se complique encore pour lui lorsqu’une taxidermiste, Millicent (Nicole Kidman), tente de le récupérer pour l’ajouter à sa collection.

Paddington

Paddington

Autant le dire, le film est très bon. On se retrouve plongé dans un univers enchanteur qui remplit parfaitement son rôle de conte pour les plus jeunes. Mais, ce qui en fait une véritable réussite, c’est l’humour anglais omniprésent qui réussit à faire rire autant les petits que les grands. Une scène marquante de cette réussite est celle où M. Brown (interprété par l’excellent Hugh Bonneville, vu dans la série « Downton Abbey ») se déguise en femme pour infiltrer la Ligue des Explorateurs. Ici, le réalisateur Paul King réussit parfaitement à éviter le piège de l’humour facile qui, trop souvent, émaille ce genre de productions destinés à un jeune public.

Paddington

Paddington

Quant au petit plantigrade, grand héros de cette aventure, il est touchant et attachant. L’animation de Paddington s’intègre à merveille avec le jeu des acteurs : c’est simple, à aucun moment on ne se retrouve à douter de la crédibilité de l’ours, notamment grâce à la très belle prestation de Mme Brown (Sally Hawkins) qui réussit à créer un vrai lien entre elle et Paddington. Seul petit bémol pour le personnage interprété par Nicole Kidman, archétype de la méchante sans pitié : elle dépareille quelque peu dans un film étoffé de tant de personnages attachants. Autre reproche, une confrontation finale peut-être trop consensuelle.

Mais ces critiques sont mineures tant le réalisateur Paul King, allié à David Heyman, producteur de « Gravity » et de la saga des « Harry Potter », a su donner vie au petit ours Paddington. Au final, on ressort de la salle ravi de ce moment passé à Londres.

Paddington
De Paul King
Avec Hugh Bonneville, Nicole Kidman, Sally Hawkins
Frénétic Films
Sortie le 03/12