25.4 C
Munich
vendredi, juillet 12, 2024
- Publicité -

Palmarès CourtsCarouge 2023

Daily Movies
Daily Movieshttp://www.daily-movies.ch
Daily Movies est à ce jour le magazine le plus complet en information cinéma, ciblant un large public de tous âges. Avec son format original et accessible gratuitement ou en abonnement grâce à ses différents partenaires, Daily Movies est l’un des moyens privilégiés permettant à de nombreuses personnes d’être informées de l’actualité cinématographique en Suisse.

Placé sous le thème des rites et des rituels, le concours de courts métrages carougeois a fêté ses dix printemps et récompensé pas moins de sept films.


La salle du cinéma Bio a fait le plein pour la soirée de projection du 10e Concours de courts métrages CourtsCarouge, le 4 mai dernier en présence de la maire Sonja Molinari et de la conseillère administrative Stéphanie Lammar, en charge de la culture et de la communication.

L’événement inaugure traditionnellement le Printemps carougeois et met en avant les jeunes talents du 7e art, invité-e-s cette année à explorer le thème des rites et des rituels. A l’issue de la projection de films et d’animations venant du monde entier, sept récompenses ont été décernées par le jury, présidé, cette année, par Frédéric Baillif.

Le Grand prix est allé à Ad eterman de Olivier Steiner. « C’est un film très maîtrisé qui nous a rappelé le chef-d’oeuvre suédois Midsommar. Tout est mis en place pour un long métrage haletant », s’est enthousiasmé Marcel Müller, membre du jury.

Lauréate du prix Patricia Plattner, Solange Decnaeck est une fidèle du concours. Son court métrage Rites de passage, saisissant témoignage, dénonce la pratique rituelle de l’excision comme une violence faite aux femmes « en augmentation y compris en Suisse », a rappelé la réalisatrice.

Deux courts ont reçu le troisième prix ex æquo dont Diwali, du nom d’une fête religieuse indienne, réalisé par Nicolas Fougairolle. Lui-même n’est pas d’origine indienne, mais a découvert cette tradition à la faveur d’une invitation. Son court métrage fait référence, avec justesse, aux personnes qui sont loin des leurs lors de célébrations importantes.

Troisième prix également pour Apocalypse de Hadrien Fière, un délicieux et piquant hommage au cinéma muet noir et blanc, détournant les codes du genre, glissant de l’horreur à l’humour.

Le prix Génération Léman Bleu, partenaire fidèle du concours, a été remis à Christophe Odon pour Hypercore, dystopie plongeant dans les abysses d’une génération digitale en extinction.

Le film d’animation a également été honoré avec trois propositions sélectionnées pour la projection et un prix décerné à Aujourd’hui je vole de Richard Charrier. « Une perfection graphique qui a su recréer avec brio et angoisse le rituel du voyage en avion », a salué Claude Luyet au nom du jury.

Enfin, pour son dixième anniversaire, le concours s’est offert un prix de plus. Celui-ci est revenu à un rituel gourmand qui, dans cette salle du cinéma Bio, a pris tout son sens : le popcorn. Popcorn donc, réalisé par Alexandre Etzlinger, est aussi un hommage à Carouge et à ses institutions culturelles, au détour d’un court métrage original, de belle facture, teinté d’humour, en harmonie avec les valeurs défendues par le concours depuis 10 ans !

Films sélectionnés

Pour voir tous les films sélectionnés et diffusés lors de la cérémonie de remise des prix, dans l’ordre d’apparition :

1. Rituels du quotidien, de Jules Rambach
2. Lamaste, d’Audrey Lecomte
3. Reconnexion, de William Guenot
4. Je voulais savoir, de Melissa Pasquier
5. Samedi 14, de Thibaud Meyrand
6. Valentin et Valentine, de Luca Querio
7. Between Sleipnir’s Breaths, de François Devantay
8. Sir Teen, de Florian Rayé
9. Bien sûr que les vaches dorment, de Fernando Barreto Arroyave
10. Popcorn, d’Alexandre Etzlinger
11. Apocalypse, d’Hadrien Fiere
12. Pablo, de Zoe de la Borbolla del Valle
13. Rites de passage, de Solange Decnaeck
14. Oshun’s Honey Flow, de Juliette Gampert
15. Fiat Lux, de Julia Regine Cincinatis
16. Reptans, d’Elodie Arpa
17. Aujourd’hui je vole, de Richard Charrier
18. Diwali, de Nicolas Fougairolle
19. Chaise, d’Ilan Rüdisühli
20. Hypercore, de Christophe Odon
21. Ad eternam, d’Olivier Steiner
22. Martisor, de Cristian Pasat

www.printemps-carougeois.ch

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -