Petite Maman : Entre rêve et réalité

A lire aussi

Pauline Brandt
Pauline Brandt
Avec un master de français moderne avec spécialisation en études théâtrales, un bachelor en français moderne et histoire et esthétique du cinéma, Pauline Brandt met en œuvre tout son savoir-faire pour promouvoir le cinéma.

Avec Petite Maman, Céline Sciamma explore sur fond d’electro les liens entre les générations. Entre rêve et réalité, dans une esthétique léchée de maison de poupées, se déroulent des ponts entre mères et filles.


Petite Maman, à l’instar des films précédents de Sciamma, est finement ciselé : de la lumière au montage, du décor aux textes. Et pourtant. Il y a quelque chose d’artificiel – des enfants récitant leur texte façon Nouvelle Vague, sans doute – qui empêche l’immersion complète.

Petite Maman semble être l’histoire d’un conte, car il est mené par des enfants : deux petites filles, Nelly et Marion, qui deviennent amies. L’amitié faite de cabanes et de secrets ne durera qu’un temps : celui qu’il faudra aux parents de vider la maison de la grand-mère de Nelly, récemment décédée. Quelques jours durant, un voyage entre générations s’y dessinera ; s’y entremêlent trois générations et des voyages dans le temps. On se retrouve bien dans un conte : joli – mais figé.

Petite maman
FR – 2021 – Drame – 1h12 min
Réalisatrice: Céline Sciamma
Casting: Joséphine Sanz, Gabrielle Sanz, Nina Meurisse, Stéphane Varupenne
Cineworx AG
02.06.2021 au cinéma

- Publicité -

Last dance

Le Pire voisin au monde

Mother Lode

Caravage

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -