Le réalisateur des deux premiers « Harry Potter » nous propose un film ancré dans les jeux vidéo rétro qui ne plaira qu’aux joueurs.


Pac Man s’engouffre dans une rue de New York. Pour la première fois au cinéma, nous avons en face de nous une importante réunion d’univers de jeux vidéo rétro, dans une comédie-action. Plutôt réussi sur la partie que ne désavouerait pas Sylvester Stallone, le film s’avère malheureusement moins abouti sur la partie comique.

Dans les années 80, une bande d’amis, fans de jeux vidéo, décide de se rendre aux championnats mondiaux sur borne d’arcade. Pac Man, Galaca, Space Invaders, tout y passe. Cependant, quelques années plus tard, des extra-terrestres tentent d’envahir la Terre après avoir intercepté le signal du concours. Convaincus qu’il s’agit d’une menace de guerre, ils attaquent la planète bleue avec des reproductions des jeux cités plus haut. Les assaillants vont alors proposer plusieurs défis aux humains pour que ceux-ci puissent sauver leur vie.

Pixels

Pixels

Visuellement, le film réussit plutôt bien ce qu’il entreprend. Ce mélange de prises réelles couplées aux héros de jeux vidéo « pixélisés » permet quelques scènes sympathiques, comme la course en voiture contre Pac Man, ou le niveau de Donkey Kong. Malgré la technologie utilisée pour donner vie à tous ces personnages incontournables de cet univers « geek », le visuel reste très ancré dans l’époque, avec des couleurs ultra flashy et énormément de références à l’univers des premiers jeux vidéo.

Pixels

Pixels

Malheureusement, le constat se détériore concernant le versant comique du film. On ne rit pas, certaines blagues sont d’un goût limite et on a parfois l’impression d’assister à un délire entre potes sans pouvoir y prendre part.

Le résultat final est mitigé. Si nous pouvions manifester une certaine affection pour un film qui donne vie aux personnages qui ont bercé notre passé vidéo ludique, nous restons sur notre faim en sortant de la projection de Pixels, sans réellement avoir été marqué par ce long métrage pop-corn. Un divertissement un peu raté sans être catastrophique mais qui exige du spectateur un minimum de connaissances de l’univers 8 bits.

Pixels
Sony Pictures
De Chris Colombus
Avec Adam Sandler, Michelle Monaghan, Kevin James, Peter Dinklage
Sort le 22 juillet


Pixels 3D – Trailer VOSTFR HD par TheDailyMovies

[box]
FILMAGES : Synthèse
Si les effets spéciaux permettent une reproduction intéressante de l’environnement des jeux video de l’époque, il faut relever toutefois de nombreuses contre-indications. Quand les héros virtuels des années 80 attaquent la Terre, cela provoque inévitablement un peu de violence, vite désamorcée toutefois par la dextérité des anciens champions. Les scènes montrant la désintégration des humains en pixels pourrait impressionner les plus jeunes. Il faut signaler une consommation élevée d’alcool, beaucoup de vulgarité et d’allusions sexuelles, tant dans le langage que dans le comportement caricatural et infantile des personnages. Enfin, la durée du film, son rythme rapide et une bande-son très forte ne destinent pas ce film à un jeune public.

Âge légal et Âge suggéré : 10 ans

Pour plus d’informations sur la classification des films et la protection des mineurs au cinéma : www.filmages.ch
[/box]