Poltergeist 3D

La foudre ne frappe jamais deux fois au même endroit : le cinéma devrait s’en inspirer.


Gil Kenan aurait peut-être mieux fait de rester dans les films d’animation (on lui doit « Monster House »), plutôt que d’accepter ce remake du classique éponyme de 1982 qui reprend les grandes lignes de l’intrigue initiale tout en remaniant certains passages. Le film est intéressant quand on s’amuse à comparer les deux versions mais perd tout intérêt quand on ne s’intéresse qu’à lui. En effet, la version 2015, bien qu’elle se trouve être plus effrayante et rythmée, perd en angoisse et en intérêt pour les personnages.

Nous resuivons donc l’histoire de la famille Bowen qui emménage dans sa nouvelle maison, ordinaire à première vue, jusqu’au jour où des esprits se manifestent. Cette version 2015 n’apporte rien de nouveau, contrairement à la version originale qui reçut trois nominations aux Oscars, dont celui de l’Oscar des meilleurs effets visuels. C’est justement là tout le souci de ce film : pourquoi faire un remake d’un film, qui fut culte pour ses effets visuels il y a 30 ans, alors qu’aujourd’hui les effets spéciaux ne nous surprennent plus. L’originalité de ce remake aurait donc dû venir de son histoire mais il n’y a rien de très novateur de ce côté-là.

Les acteurs offrent une interprétation des plus classiques et Sam Rockwell se permet même de n’offrir aucune interprétation du tout. Il est affligeant de voir à quel point il ne s’est pas foulé et de voir que Gil Kenan n’a pas réussi à tirer une meilleure performance de ce génial acteur qu’on a pu voir, entre autres, dans le très bon « L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford». Au final, ce « Poltergeist » 2015 est un piteux faire-valoir de la version originale sorti 33 ans plus tôt.

Poltergeist 3D
De Gil Kenan
Avec Sam Rockwell, Rosemarie DeWitt, Jared Harris
MGM / 20th Fox