Au programme de cette soirée, le magistral « Rain Man ». Bien que l’évènement soit présidé par Vincent Perez, plusieurs bonnes interactions eurent lieu avec les hôtes de marque sur scène, notamment avec le découpage du ruban rouge.


Dès mon arrivée dans le secteur, l’ambiance feutrée du cinéma Capitole à Lausanne (le plus ancien de la ville, son ouverture datant de 1928) s’en ressent. En effet, nous avons foulé d’emblée un magnifique tapis bleu (une bonne variante des rouges plus classiques) pour arriver à l’entrée de l’ancestrale et splendide salle toujours active. Après avoir déposé mes quelques affaires au vestiaire, je (re) découvre la salle avec plaisir, car cette dernière était déjà presque comble (et elle le fut durant la cérémonie).

Les premiers mots de la soirée annoncés sur la grande scène n’ont pas été émis par Vincent Perez, mais par Monsieur Frédéric Maire qui annonça le Syndic de Lausanne, c’est-à-dire maire de ladite ville. Monsieur Grégoire Junod remercia chaleureusement le porteur du projet, ses aides et précisa l’importance du festival qui renforce la présence du 7ème Art dans la cité ainsi qu’en Suisse romande.

Après ses quelques mots, le directeur de la cinémathèque suisse Monsieur Maire reprit la parole. Très impliqué aussi dans « Rencontres 7ème Art Lausanne », il précisa avec plaisir que la copie de « Rain Man » que nous allions voir est une version provenant directement de la collection de la cinémathèque suisse. Par la suite, Monsieur Perez revint sur scène notamment pour remercier chaleureusement la marraine des « Rencontres 7ème Art Lausanne » Madame Brigitte Waridel, ainsi que les sponsors. Il rappela aussi quelques moments clé de la manifestation, comme la masterclass avec Christopher Walken Eddie The Eagle »). Tout en clarifiant de quelle manière le nom de l’évènement se prononce oralement (autrement dit r 7 a l).

S’ensuivit plusieurs petits extraits de court-métrages rares à voir dans une salle obscure, à l’exemple des scieurs de bois filmés durant leur travail en 1956 au centre-ville de Lausanne. Plusieurs courts montages fait par étudiant-e-s de l’ECAL (Ecole cantonale d’art de Lausanne) ont également été diffusés dans le but de présenter les différents films des invité-e-s. La plupart d’entre eux-elles, montèrent sur scène pour se faire chaudement applaudir par le public. Et surtout pour participer au découpage du ruban rouge, signifiant ainsi le début officiel du tout premier r7al.

Pour terminer, le réalisateur Barry Levinson, l’actrice Valeria Golino (interprétant « Susanna » dans « Rain Man ») ainsi que Vincent Perez, restèrent quelques minutes encore afin de présenter justement, le film d’ouverture qu’est « Rain Man ».

Nous voici donc plongés à la (re) découverte de ce chef-d’œuvre avec en-tête d’affiche les excellents Tom Cruise et Dustin Hoffman. Pour rappel, l’histoire relatait Charlie Babbitt (Tom Cruise) qui se voit recevoir un injuste héritage suite à la mort de son père. Doté d’une vielle « Buick », il apprit également que les 3 millions de dollars qu’il pensait recevoir, ne lui arriveront finalement jamais. Enquêtant quelque peu, il apprit l’existence de Raymond (Dustin Hoffman) et de son autisme. De là, en découla un voyage dans les états américains riche en émotions. Presque 30 ans après, il est toujours autant délectable de visionner le touchant « Rain Man ».

En conclusion, le choix de l’œuvre cinématographique diffusée, en présence de son cinéaste et de l’actrice principale, furent totalement en adéquation avec la soirée et les splendides rétrospectives que la manifestation suggère durant ces 5 jours. Un tout nouvel évènement qui mérite largement la peine d’être remarqué. Et je le clame haut et fort, que le public soit largement au rendez-vous afin de profiter pleinement de toutes les fictions proposées.

Pour plus d’informations : r7al.ch