Comment un don d’organe va permettre au décédé d’aider les vivants à continuer de vivre : un beau film sur ceux qui survivent.


Simon est jeune, amoureux, et adore partager de bons moments avec ses copains en profitant de leur passion commune, le surf. Mais ce beau tableau idyllique va s’arrêter net. Rentrant d’une virée de surf, le conducteur va s’endormir au volant : le choc fatal ne va pas tarder. Tandis que ses deux copains s’en tirent sans trop de mal, Simon, qui n’avait pas mis sa ceinture de sécurité, arrive aux urgences en état de mort cérébrale. A peine les parents ont le temps de comprendre ce qui est arrivé à leur fils, qu’ils doivent prendre des décisions douloureuses sans tarder.

Réparer les vivants

« Réparer les vivants », adapté du roman à succès éponyme de Maylis de Kerangal, traite de manière classique le don d’organe, question qui fait souvent peur. Pourtant c’est une question essentielle à se poser et c’est comme son nom l’indique, un don que l’ont peut choisir ou non de faire, le tout étant de signifier son choix ! Porté par un casting impressionnant, avec entre autre Dominique Blanc interprétant un médecin pleine d’empathie, le film montre dès les premiers instants un vrai souci de mise en scène pour appuyer un propos somme toute convenue (le titre donne de suite un gros indice sur la décision des parents quant à ce don d’un cœur). On regrettera peut-être la place plus importante donnée à la nouvelle vie de la transplantée, au détriment du donneur, même si cela tient au propos du livre, assez rigoureusement suivi par la réalisatrice.

Réparer les vivants

Réparer les vivants
De Katell Quillévéré
Avec Anne Dorval, Emmanuelle Seigner, Tahar Rahim, Kool Shen, Bouli Lanneers, Monia Chokri
Agora Films
Sortie le 02/11

Réparer les vivants
3.5Note Finale