Road of the Dead

Après avoir monté leur société de production Guerilla Films et avoir été primés pour la production de clips vidéo et courts métrages, les frères Roache-Turner se lancèrent dans la réalisation de leur premier long métrage : un film de morts-vivants, nommé chez nous « Road of the Dead » (Wyrmwood en vo).


Il fallut aux deux Australiens un total de quatre ans pour compléter leur projet. Trois ans et demi de tournage, qui s’est déroulé principalement durant les week-ends, puis six mois de postproduction.

Et si le film des frères Roache-Turner a pu voir le jour, c’est grâce au financement participatif (qui leur a permis de récolter environ 150’000 dollars) ainsi que l’aide de Screen Australia, une agence du gouvernement fédéral australien chargée du financement du cinéma du pays, qui octroya à l’équipe du film 800’000 dollars pour compléter la postproduction.

Road of the Dead

Road of the Dead

Une fois achevé, ce film de zombies australien, connut un énorme succès dans plusieurs festivals en 2014 et les critiques furent majoritairement très positives. Au cours de l’année suivante « Road of the Dead » est même carrément devenu l’un des films les plus piratés sur les sites de Torrent !

Bref, il a fallu du temps et de l’argent (ainsi que de la passion) pour que ce fameux film voie finalement le jour et les avis furent plutôt favorables envers lui lors de ses premières diffusions. En tant que fan des longs-métrages du genre (dès qu’il y a des zombies et du gore, je suis aux anges) je me suis donc bien évidemment intéressé à ce projet et maintenant que le visionnement est chose faite grâce à la sortie du DVD dans nos contrées, je peux vous donner mon avis !

Commençons par le pitch : Une météorite s’est écrasée sur la planète. Elle est à l’origine d’une épidémie qui a transformé la population en zombies. Barry et sa sœur Brooke font partie des survivants. Elle se fait kidnapper par un groupe de paramilitaires. Barry part à sa recherche à travers le désert infesté de morts-vivants, au volant de sa voiture de combat.

Road of the Dead

Road of the Dead

Le film est vendu comme étant un mix entre « L’Armée des morts » (ou « The Walking Dead«  sur le DVD français) et « Mad Max« , ce qui n’est pas faux, mais à mon avis, vous pouvez également ajouter « Evil Dead » à ce délicieux mélange ! Le film culte de Sam Raimi, récemment adapté en série TV d’ailleurs, a en effet clairement été une source d’inspiration pour le personnage de Barry, qui rappelle Ash, et on y retrouve par moments le même type d’humour noir un peu foufou. Un humour très présent, notamment grâce à Benny qui est un peu le boulet du film (le genre de type qui en dégomme accidentellement un autre en le prenant pour un zombie par exemple).

Après l’introduction (obligatoire) mettant « gentiment » en place l’histoire et ses protagonistes, on part rapidement dans le pur divertissement : du fun, du gore et des personnages badass. Exactement, ce que le public souhaite, et exactement, ce qu’il aura en l’occurrence !

Road of the Dead

Road of the Dead

Mais le divertissement assuré n’est pas le seul point fort du long-métrage, contrairement à une malheureusement grosse partie de la masse de DTV « zombiesque » sortant depuis quelques années le scénario a en effet le mérite de nous proposer pas mal d’originalité et des personnages attachants. On sort un peu des clichés habituels des autres productions du genre et je dois dire que ça fait du bien ! J’ai trouvé particulièrement original cette histoire d’énergies fossiles perdant leur propriété inflammable, tandis que le souffle des zombies l’est et remplace donc le carburant habituel des véhicules ! Notons aussi le personnage de Brooke, la sœur de Barry, qui obtient une faculté fort intéressante après avoir été l’objet d’une expérience d’un scientifique fou à la botte de l’armée. Laquelle ? Halala, je ne vais pas non plus tout dévoiler ici non ?

Les effets spéciaux sont également au top, les zombies sont très réalistes et les passages gores réussis. Là où ça pêche un peu en revanche, c’est du côté de la mise en scène qui est loin d’être toujours parfaite.

On tient là un premier film remarquable pour les frangins Roache-Turner, bien au-dessus d’un bon paquet des productions américaines similaires envahissant les étagères DVD des magasins. Les amateurs de zombies ou de gore peuvent se jeter sans souci sur ce « Road of the Dead », il comporte tous les ingrédients pour faire leur bonheur !

Road of the Dead

Road of the Dead

Et si vous en voulez encore, sachez qu’un second opus devrait prochainement voir le jour en plus d’une série TV de dix épisodes ! En espérant tout de même qu’il nous faudra cette fois patienter moins de quatre ans pour que l’un ou l’autre de ces beaux projets aboutissent…

« Road of the Dead » est disponible chez nous en DVD depuis le 17 novembre 2015 chez l’éditeur KMBO et distribué par Willy Lugeon. En plus du film le disque a le mérite de contenir plusieurs bonus bien sympathiques : un commentaire audio des réalisateurs, un making of de 47 minutes plein d’humour et de bonne humeur ainsi qu’une quinzaine de minutes de scènes coupées.

Road of the DeadRoad of the Dead (Wyrmwood)
Réalisé par Kiah Roache-Turner
Avec Jay Gallagher, Bianca Bradey, Leon Burchill
Titre original : Wyrmwood: Road of the Dead
Sortie DVD le 17/11/2015
Willy Lugeon

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.