L’acteur qui joue Sam dans «Le seigneur des anneaux» mais surtout connu pour avoir été l’un des enfants du film culte « Les Goonies » sorti en 1985, était de passage au Swiss Fantasy Show. Une rencontre qu’il ne fallait pas rater et pour laquelle nous nous sommes battus pour l’avoir. Rencontre entre deux dédicaces avec Sean Astin.


C’est votre première fois en Suisse ?
Non, je suis venu à Genève en 1991 avec ma copine, qui est maintenant ma femme.

C’était pour votre lune de miel ?
Pas vraiment. C’était au début de notre relation, mais c’était très romantique, nous avons voyagé partout en Europe. C’était génial.

Pour beaucoup de monde, vous êtes toujours Sam Gamgee du « Seigneur des anneaux », mais pour les ados des années 80 vous êtes Mickael Walsh des « Goonies ».
Les enfants suisses aussi connaissent les « Goonies » ?

Bien sûr !
Je savais qu’ils sont malins ! Alors maintenant, je pense que ce n’est pas seulement l’un des plus beaux pays que j’aie visité, mais les enfants y sont intelligents aussi ! (Rires)

Pensez-vous que la Suisse ressemble un peu à un décor du « Seigneur des anneaux » ?
Oui, ça y ressemble beaucoup avec les montagnes, la neige, les distances, les grands espaces verts. Je n’ai pas encore vu de champignons, mais j’ai vu la fondue !

Vous avez joué Bob dans la « Stranger Things », saison 2, mais malheureusement vous ne serez pas dans la saison trois.
Non, Bob s’est beaucoup amusé dans sa relation avec Joyce, mais malheureusement ça s’arrête là.

Vous avez aussi joué dans la série « The Strain », aimez-vous mourir dans les séries ?
Je suis mort dans « 24 », dans « The Strain » et dans « Stranger Things ». Quand ils m’enrôlent dans une série, ils ne s’engagent pas sur le long terme.

Ça doit être difficile pour vous de devoir dire au revoir à vos collègues à chaque fois.
Oui et ils deviennent des amis, on travaille ensemble et j’ai suffisamment le temps d’apprendre à les connaître et à les apprécier, eux et l’équipe, et tout à coup, je dois rentrer. Et tout le monde est triste et me dit à quel point ils sont désolés que mon caractère doive mourir, je dis que ce n’est pas grave, mais ensuite, je rentre à la maison et dis à ma femme « Chérie, je suis encore mort ».

Vous avez adapté des courts-métrages, avez-vous l’envie d’adapter de plus longs films ?
Oui, une aventure sur la Suisse et sur le ski. C’est au sujet d’être perdu dans les Alpes. Vous savez avec un chalet suisse, peut-être un film romantique ou alors quelque chose tourne mal et ça devient plutôt un film d’horreur. Y a-t-il des Yetis dans les Alpes suisses ?(Rires) Il doit probablement y avoir quelques monstres là-haut, c’est immense.

Avez-vous un mot pour vos fans suisses ?
J’ai passé un super moment ! C’était un voyage rapide mais très sympa. On a mangé à la montagne et hier soir au bord du lac, de la bonne nourriture, des gens supers et un bon panel.

Je transmets mon amour et mon appréciation à la Suisse pour être un si bon exemple en tant que pays pour le reste du monde.

[Laurent et Minnie]