SMILE – Nos peurs nous hantent !

A lire aussi

Freya
Freya
Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

Rose Cotter est psychiatre dans un service hospitalier. Un jour, une nouvelle patiente lui fait part d’une entité qui lui sourit et se suicide directement après cela. Traumatisée par cet événement Rose commence elle aussi a ressentir une présence et un stress grandissant. Jusqu’où ira-t-elle pour combattre ses angoisses ? Doit-elle croire au témoignage de son ex-patiente ou doit-elle faire la part des choses ? Rose tombe lors dans un engrenage terrifiant qui la propulse au sein de ses propres traumatismes et peurs d’enfance.

Un scénario captivant, une ambiance toujours sombre et malsaine, un cadrage intime affolant le spectateur dans son fauteuil et enfin une impuissance contaminante, voici les ingrédients de film d’horreur au sujet pourtant si simple. Simple comme un sourire, le sourire de la peur, le sourire de l’angoisse et de la mort nous berçant dans les bras décharnés et inconfortables de la terreur. Issu d’un court-métrage du même réalisateur : Laura Hasn’t Slept. La question de la hantise de nos traumatismes et comment vivre avec est au cœur de ces deux films. 

Question pertinente de notre équilibre mental et de la vie qui en découle. Peut-on vraiment faire table rase de nos mauvaises expériences et avancer à nouveau à neuf ? Certes pas, nous devons apprendre à composer avec ce bagage. S’il nous rattrape ses manifestations diverses, peuvent, en effet nous détruire. En soit cette œuvre est une fresque en application des ravages possibles de telles cicatrices. Le fantasme libéré, permit et finalement attendu dans les films d’épouvante offre une dimension grandiose, comme ici, dans le tourbillon de la souffrance. Qu’une psychiatre soit victime de ce cyclone, est sarcastique, étant donné que cette profession est justement là pour comprendre les mécanismes du fantasme face à la réalité de chacun. C’est là également les limites des sciences de l’esprit, car chaque réalité existe en se heurtant sans cesse à la réalité collective. 

Smile est une merveille de ce point de vue, mais aussi du point de vue de la maîtrise des effets de la caméra pour nous amenant exactement là où le réalisateur veut nous voir. Sa maestria est telle que nous ne pouvons que nous précipiter dans les filets de sa toile. Même prévenus, nous sursautons au bon moment, nous souffrons avec les personnages et finalement nous recherchons la sérénité dans la douleur autant qu’eux. À tout moment, nous attendons de savoir quand le mal se manifestera, quand il entrera en scène. 

Un des aspects de génie du scénario et de la réalisation, est que rien ne semble annoncer cette présence. La détresse permanente du personnage de Rose Cotter est si communicative que cela en devient délicieusement terrifiant. C’est fou comme un acte aussi naturel qu’un sourire peut être soudain synonyme de frissons et d’horreur. 

Un excellent film pour Halloween à ne louper sous aucun prétexte.

Smile
USA – 2022 / 1h 55min / Drame, Epouvante-horreur, Thriller
De Parker Finn
Avec Sosie Bacon, Jessie T. Usher, Kyle Gallner…
Warner Bros
28.09.2022 au cinéma

- Publicité -

Violent Night

Fumer fait tousser

Good Luck to You, Leo Grande

Le Lycéen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -