Pineapple Express

A lire aussi

A film déjanté, compilation explosive… à défaut de véritable score !

Tout y est dans cet album : rap (Cypress Hill, Public Enemy), rock vintage (Huey Lewis & the News), jazz (Moondog & the London Saxophonic), reggae (Peter Tosh), rock’n roll (Mountain), et j’en passe.

Pour la partie purement score, Graeme Revel est représenté avec deux morceaux qui dépotent graves. A grand renfort de synthétiseurs et de rifs de guitares électriques hystériques, le compositeur nous en met plein les oreilles.

A l’instar du film (du fun en barre), cette bande originale, sans être très originale, rempli parfaitement son cahier des charges : divertir. Que demander de plus me direz-vous ? Et bien un peu plus de consistance ! N’est pas Tarantino qui veut !

Bien que certaines chansons soient un pur bonheur à écouter, ‘Hilawe’ de Arthur Lyman ou encore ce ‘Bird’s Lament’ aux saxophones enthousiastes, l’ensemble ne se démarque jamais de la plus part des compilations « from the movie » qui inondent le marché de la musique de films.  Vite écouté, vite oublié !

Pineapple Express
Divers artistes
Lakeshore Records

- Publicité -

Il Giardino del Re

Krypto et les Super-Animaux

Men

Mi Iubita mon amour

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -