La nouvelle édition du Festival du Film Vert reprendra cette année ses quartiers dans toute la Suisse romande, en France et dans la région zurichoise et bernoise. Elle donnera l’occasion au public d’assister à de nombreuses projections de documentaires sur l’écologie et le développement durable.

Ni appât du gain, ni gloire !

Alors que le réchauffement climatique se précise, que l’Amérique trumpiste fait marche arrière, jamais le Festival du Film Vert n’aura été autant d’actualité. Ici, les réalisateurs qui projetteront leur documentaire ne sont intéressés ni par l’appât du gain et encore moins par la gloire. Ils chercheront à réveiller les consciences en délivrant des informations complètes, fondées et indépendantes de tout intérêt économique, dans le but d’élargir le débat et proposer une autre vision de notre société.

239 projections, 44 villes différentes pour 55 sites !

Cette 12e édition du Festival du Film Vert tend à s’agrandir et c’est tant mieux. Cette année, du 2 mars au 9 avril, pas moins de 239 projections auront lieu dans 44 villes différentes, pour 55 sites au total. Ce festival franco-suisse, qui aura lieu dans tous les cantons romands, mais aussi dans les cantons alémaniques de Berne et Zurich et les régions françaises de Ferney-Voltaire, Saint-Genis Pouilly, Saint-Julien-en-Genevois, Viry et Vulbens, s’annonce véritablement engagé et passionnant.

La soirée d’ouverture aura lieu en collaboration avec le Muséum d’Histoire Naturelle de Genève le samedi 4 mars 2017 en présence de nombreuses personnalités et réalisateurs, qui assisteront à la remise des prix du Festival.

Le prix Tournesol, le prix Greenpeace et le prix de la Fedevaco

Le 8e prix Tournesol sera remis par un jury international composé de professionnels du cinéma et de personnalités venues de France et de Suisse. Ce jury devra choisir parmi les 5 films nominés par le comité de sélection du Festival.

Quant au prix Greenpeace, il sera décerné au film «Futur d’espoir» de Guillaume Thébault, par la porte-parole de l’ONG. Le documentaire s’attarde sur l’agro-écologie avec son lot d’interrogations. Et pour la deuxième année consécutive, la Fedevaco remettra aussi son prix. Cette année, c’est le film documentaire « The True Cost » d’Andrew Morgan, qui a séduit le jury. Le documentaire jettera un regard dérangeant sur l’industrie du vêtement.

Pour toutes  informations complémentaires : www.festivaldufilmvert.ch

A propos de l'auteur

Articles similaires