Carter Burwell fait preuve d’une étonnante vitalité dans ses compositions récentes. Après l’excellente musique de « Carol » le mois dernier, c’est au tour d’une production Disney réalisée par Craig Gillespie, à qui l’on doit le mémorable « Souviens-toi … l’été dernier », de bénéficier de ses talents de compositeur. Drame historique sur une tempête ayant sévi en Nouvelle-Angleterre en 1952, « The Finest Hours » correspond bien au style riche en instruments à cordes de Burwell. On entend le magnifique thème principal dans la première piste, « Meeting Mariam », et il sera réutilisé tout au long de l’album par petites touches. Un thème fort et marquant, ce qui n’est pas forcément le cas du reste du score, un peu pauvre au niveau mélodique. On sent Burwell moins à l’aise dans les passages d’action, comme le démontrent « Pendelton Jump », « Split » ou le très zimmerien « Rescue ». Mais le compositeur balaie nos réticences en concluant sur le sublime « Safe Harbor », qui termine à merveille l’album en réutilisant le thème principal.

The Finest Hours

The Finest Hours
De Carter Burwell
Walt Disney Records

"The Finest Hours" : correspond bien au style riche en instruments à cordes de Burwell.
3.0Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)