Les sorties des Studios Marvel sont généralement des réussites. Ce n’est malheureusement pas le cas de ce nouveau film d’animation très attendu qui est fort décevant…


Tout le monde connaît plus ou moins l’histoire de Spider-man. L’homme araignée a fait l’objet de nombreux films, dessins-animés et comics. Cette nouvelle réalisation américaine est un mélange des trois. Présenté comme une super-production, pleine d’effets spéciaux, ce film d’animation (qui n’est pas en 3D) cible principalement un jeune public.

Les studios Marvel savent mettre à profit les nombreux personnages aux super pouvoirs qui font partie de leur catalogue. Malheureusement, cette nouvelle création très attendue est fort décevante.

Miles Morales est un jeune garçon de couleur qui ne peut pas exprimer ses talents à cause d’un père qui l’étouffe. Fils d’un agent de sécurité de la police new-yorkaise, il suit des cours à la «Brooklyn Vision Academy». Sa passion, c’est les graffitis. Pour exprimer son art, il se rend de temps en temps chez son oncle Aaron qui connaît des coins particuliers où le jeune, à la possibilité d’exercer librement son talent.

C’est lors de l’une de ces sorties, que Miles se fait malencontreusement piquer par une araignée radioactive. Il est par la suite témoin d’un combat entre Peter Parker (alias Spider-man) et ses ennemis qui ont mis au point une machine spatio-temporelle capable de modifier les dimensions…

Si le scénario est intéressant, force est de constater que l’histoire est trop complexe pour des spectateurs occasionnels. Spider-man est présenté dans ce nouveau dessin-animé sous la forme de trois personnages distincts et quelques copies plutôt originales.

L’idée de présenter le héros sous diverses formes est faisable dans les magazines (comics), mais ne fonctionne pas au cinéma. Le spectateur se retrouve perdu, stressé et embrouillé au milieu ces personnages dotés des mêmes pouvoirs, qui se ressemblent tous.

L’histoire est peu claire. Les effets spéciaux étourdissent le cinéphile et les flashs, tirs au laser et nombreux combats donnent le tournis.

Présentées sous forme de cases et de pop-up’s pour donner aux fans l’impression de retrouver les sensations des « comics« , ces images fatiguent aussi les yeux. Tout n’est pourtant pas mauvais dans cette création. Les personnages principaux, à savoir la famille de Miles Morales et les ennemis de Spider-man sont crédibles.

La bande-son comporte des tubes de certains des plus grands noms du hip-hop, de la pop, du rock et de la musique latine d’aujourd’hui. Parmi les titres phares, on retrouve « Sunflower » de Post Malone et Swae Lee, « Familia » de Nicki Minaj & Anuel AA et « What’s Up Danger » de Blackway & Black Caviar.

Jake Johnson prête son timbre à Peter Parker qui a la quarantaine et traverse une crise existentialiste. Nicolas Cage est aussi au casting de « Spider-Man: New Generation ». Le comédien offre sa voix au Spider-Man Noir. Ce n’est pas la première incursion de la star américaine dans le monde des comics. Nous l’avons déjà entendu dans « Teen Titans GO », où il a doublé l’Homme d’acier et il a joué dans « Ghost Rider » et dans « Kick Ass ». Le Caïd, patron du crime est bien interprété par Liev Schreibe dans ce film d’animation.

Les professionnels d’Imageworks, en charge des effets visuels du film sont fiers des résultats obtenus. Ils ont créé un logiciel et un nouveau langage visuel pour les besoins du film et se sont efforcés de s’éloigner de la forme rigide des animations faites par ordinateur qui masquait, selon eux, l’émotion. Le but recherché étant de mettre en avant la précision et le réalisme des images.

Spider-Man : New Generation
(Spider-Man : Into The Spider-Verse)
USA   –   2018   –   Action
Réalisateur: Bob Persichetti, Peter Ramsey
Sony Pictures
12.12.2018 au cinéma

"Spiderman new generation" : Un dessin-animé compliqué !
2.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires