Semblable à son dernier succès The Tree of life, qui avait remporté la palme d’or à Cannes en 2011, Terrence Malick nous offre avec Voyage of Time : Life’s journey un documentaire d’une grande beauté visuelle.


Pour son premier documentaire en format IMAX, Terrence Malick a décidé d’en sortir deux versions : une première plus courte, avec comme narrateur Brad Pitt et une deuxième version, plus poétique, narrée par l’actrice australienne Cate Blachett.

Filmé en 35mm, cette deuxième version présentée à Londres, est plus expérimentale et pose plus de questions sur le monde, l’Homme et le sens de la vie. Mais pour l’instant, ce n’est que pour la première version qu’une date de sortie en salle a été annoncée.

voyage-of-time-6

Alors que Cate Blanchett questionne en voix-off qui est notre mère/dieu, « celle qui donne la vie et apporte la lumière », Terrence Malick traverse l’histoire de la création du monde et de la vie en image. Le réalisateur mélange des vues de l’espace époustouflantes (prisent par le télescope Hubble, les sondes de la NASA ou encore du Solar Dynamic Observatory), avec des images créées en studio ou des scènes de vie quotidienne, filmées principalement en Asie. L’équipe du film a sillonné le monde ; de Hawaii à l’Afrique de l’est en passant par la Papouasie Nouvelle Guinée, l’Islande et le Chili, pour rendre compte de la beauté de notre Terre.

voyage-of-time4

Le rythme lent du réalisateur et son style épuré nous permettent de nous plonger doucement dans cette ode à la nature, où l’on se laisse tranquillement porter par la beauté des images et la douce voix de Cate Blanchett. Malick nous offre un moment de repos poétique et nous emporte à des années lumières de la capitale surexcitée. On prend le temps de regarder et apprécier la longueur des plans. On redécouvre et s’émerveille devant la nature et le monde qui est le notre. Et lorsque l’on ressort de la salle, on ne manque pas d’être un peu dessus de se retrouver face à ces immeubles gris et à la foule de Piccadilly Circus, plutôt que la vie animale et les paysages que l’on a admiré pendant 90 minutes.

L’idée avait germé dans les année 70, mais il est certainement préférable que le réalisateur ait dû attendre jusqu’à maintenant pour mettre à bien son projet et ainsi profiter de l’avancée des techniques cinématographiques pour un résultat à couper le souffle. N’espérez pas apprendre des faits scientifiques et savoir toute l’histoire de la vie sur terre en voyant ce documentaire, mais ressourcez vous simplement avec sa musique, son esthétisme et sa poésie.

voyage-of-time

Voyage Of Time: Life’s Journey
(Voyage of Time: Au fil de la vie)
De Terrence Malick
avec Cate Blanchett (voix)
2016 – 90 minutes