21.7 C
Munich
lundi, juin 17, 2024
- Publicité -

The Bikeriders – Style de Vie !

Alain Baruh
Alain Baruh
Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Le dernier long-métrage du cinéaste Jeff Nichols (Loving, Midnight Special, Mud) relate l’histoire d’une bande de voyous passionné de mécanique qui ont créé dans les années soixante, un des plus célèbres groupes de motards aux USA.


Les membres des « Vandals » de Chicago se caractérisent par leur veste en jean ou en cuir sombre qui arbore fièrement une tête de mort transpercée par deux épées. Ce logo agressif bien mis en évidence sur le dos des motards n’est autre qu’un ordre de ralliement à une collectivité qui a pour but de les différencier des autres clans de la région. Attachants malgré leur apparence sauvage et un comportement dès plus rude, ces routiers buveurs et fumeurs au style de vie exubérant, ne passent pas inaperçus lorsqu’ils arrivent en masse dans une région, chevauchant avec orgueil des bolides à la fois bruyants et imposants.

Benny et Johnny en font partie. Le premier « Rider », héros de cette histoire est un jeune homme blond, aux yeux vitreux plutôt calme même si on le trouve généralement mêlé à des bagarres. Marié à Kathy, la narratrice de ce long-métrage, le mécanicien de formation est passionné par tout ce qui touche de près où de loin aux deux roues. Johnny a lui aussi, une grande importance dans le récit. Chef de bande auto-proclamé il est pour ainsi dire l’initiateur du mouvement et il fait régner l’ordre aussi bien au sein de son groupe qu’avec les éléments extérieurs. Respecté dans tout le Midwest américain, l’homme au regard perçant affublé d’une cigarette au bec sait prendre les décisions qui s’imposent le moment venu…

C’est le photographe et journaliste Danny Lyon, interprété par l’acteur Mike Faist qui relate leur histoire inspirée de faits réels, qui a débuté en 1965. On assiste à l’évolution du clan sur une décennie, de ses débuts de simple club pour les gens du coin, jusqu’à sa montée en puissance de gang criminel qui a mis en péril leur style de vie unique et original.

A l’origine, The Bikeriders avait Disney pour distributeur qui a ensuite abandonné le projet. Finalement, Universal l’a récupéré pour une sortie en salles fin juin en Suisse. Cette histoire s’inspire du livre de photos du même nom, publié en 1967 qui a été offert à Jeff Nichols par son frère il y a quelques années. Ne pouvant se baser que sur des clichés, reproduit en images, le réalisateur s’en est inspiré librement.

Au casting nous trouvons quelques stars américaines au CV bien fourni. Michael Shannon (le motard Zipco) collabore avec Jeff Nichols pour la sixième fois. Norman Reedus, célèbre pour son personnage de Daryl dans The Walking Dead, incarne un motard issu d’un autre groupe, au look pour le moins marquant.

Doté d’une bande-son de qualité avec des titres comme « Bikeriders » de Lucero et « Out in the Streets » des Shangri-Las, cette création nous plonge dans le magnifique décor des années soixante à septante aux USA avec son lot de vieilles caisses et de bars plus ou moins glauques. Porté sur les rapports familiaux et sur la conduite à pleine vitesse, ce long-métrage captivant a tout d’un grand film. Les plans sont de qualité et on prend plaisir à suivre les aventures des principaux protagonistes de l’histoire.

Crissement de freins, moteurs en fusion et carrosseries brillantes, les appareils motorisés allant de la Harley Davidson à d’autres bolides tout aussi prestigieux sont mis ici sous les projecteurs. Les amateurs de magnifiques deux roues ne peuvent être que comblés.  Il est intéressant de noter que le gang existe toujours, et reste l’un des rivaux des célèbres Hell’s Angels.

The Bikeriders
USA – 2023
Durée: 1h56 min
Polar, Drame
Réalisateur: Jeff Nichols
Avec: Jodie Comer, Tom Hardy, Austin Butler, Mike Faist, Norman Reedus, Mierka Girten, Paul Dillon, Michael Shannon
Universal Pictures Switzerland
19.06.2024 au cinéma

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -