Installés dans une jolie maison près de la côte, Grace et Edward vivent tranquillement. De tasses de thé jamais tout à fait terminées en messes du dimanche ratées une fois sur deux, la vie se déroule sous l’air marin et suit son cours depuis trente-neuf ans qu’ils sont mariés. Leur fils Jamie, peu intéressé par la vie de ses parents, leur rend visite de temps à autre ; Grace, désireuse de voir son mari prendre plus d’initiatives dans leur mariage, instille et déclenche des disputes, de temps à autre également ; Edward reste silencieux.

Leur rythme est bien établi, jusqu’au jour où tout se dérobe : Edward s’en va. Les tasses de thé restent dans l’évier ; les volets restent fermés et la lumière n’entre plus dans leur cottage avoisinant la mer. Jamie quitte la ville pour rendre visite toutes les semaines – le voilà pris au milieu des hostilités. Par ce film, Nicholson mène à bien un projet personnel et dissèque le mariage de ses parents – quand, de fils unique, il est devenu messager.

Goodbye esquisse l’histoire d’une séparation, parle d’amour(s), de mouvement, et dessine les tours inattendus que peuvent prendre l’existence. L’iode et l’air salé accompagnent ces personnages en quête d’amour et de survie. Au bord des falaises, Bill Nighy et Annette Being excellent – c’est à en crever l’écran. On se trouve ballottés avec eux dans « l’après », cette période floue qui suit un bouleversement, menée d’une main de maître par ces deux acteurs chevronnés. Entre métaphores napoléoniennes pour le prof d’histoire qu’est Edward et lecture des plus beaux poèmes de la littérature anglaise pour Grace, Goodbye est aussi un film sur l’espoir et les ressources insoupçonnées.

Hope Gap (Goodbye – qui nous sommes et qui nous étions)
UK – 2019 – Drama
Réalisateur: William Nicholson
Acteur: Annette Bening, Bill Nighy, Aiysha Hart, Josh O’Connor, Nicholas Burns, Nicholas Blane, Rose Keegan, Sally Rogers, Derren Litten, Ryan McKen
Ascot Elite
29.07.2020 au cinéma

"The Hope Gap" : Eau salée, désamour et rimes de la solitude
4.0Note Finale