Parfois notre destin se joue à peu de choses. C’est ce que tente de démontrer le réalisateur coréen Kim Seong-hun avec “The Tunnel“, film claustrophobe oscillant entre comédie et drame, projeté hier soir sur la Piazza Grande


Jung-Soo, manageur d’une concession automobile à la vie bien rangée est sur le chemin de la maison. Après avoir perdu un peu de temps dans une station essence, c’est en traversant un tunnel que son destin va basculer. Ce dernier s’écroule sur notre héros. Enfermé dans sa voiture au coeur d’un enfer de béton, il sera seul avec pour seules ressources: un litre d’eau, un gâteau et son téléphone portable. À l’extérieur, tout le monde se mettra alors au travail pour venir au secours du père de famille. Une semaine, voilà le temps que les secours devraient mettre afin de le sortir de là. Pourtant, nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Les politiques et médias coréens rivaliseront d’incompétences, ce qui ne fera que rallonger la durée du calvaire souterrain.

The Tunnel

The Tunnel

En mélangeant le côté dramatique de la situation avec un humour absurde, on perd toute notion de danger. Chaque tentative de faire rire arrive au plus mauvais moment et nous fera la plupart du temps pousser un soupir d’exaspération. Certes, les différents gags permettent de critiquer la société coréenne actuelle, mais cela se fait au détriment de la claustrophobie que nous souhaiterions ressentir dans ce genre de film. Dommage, d’autre part, que les différents objets que possède le héros dans sa voiture nous soient montrés de manière si grossière. On peut facilement deviner l’utilité de chaque accessoire durant les deux heures que nous passeront dans la noirceur du tunnel (typiquement le liquide antigel utilisé pour désinfecter une plaie ouverte).

The Tunnel

The Tunnel

Fort-heureusement, The Tunnel se défend sur quelques points. Le côté humain de Jung-Soo, qui n’hésitera pas à sacrifier son peu de réserves pour une autre accidentée, ainsi que sa détresse face aux évènements, réussit à provoquer l’empathie. De plus, les autres personnages profitent d’une écriture agréable, parfois drôle ou touchante, tout au long de la rescousse du pauvre homme. Néanmoins pas suffisant pour rattraper le reste. Dommage.

Teo-neol (The Tunnel)
Festival del Film Locarno – Piazza Grande
De KIM Seong-hun
Avec HA Jung-woo , Doona BAE , OH Dal-su
Sortie romande inconnue

 

The Tunnel - 69ème Festival del Film Locarno
2.0Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)