Voilà une vingtaine d’années que le permis à points a été instauré en France. Afin de sensibiliser les conducteurs aux dangers de la circulation en les appâtant par la perspective de récupérer quelques précieux points, des ateliers sont organisés aux quatre coins du pays. La réalisatrice pose sa caméra dans plusieurs de ces ateliers et nous livre ce documentaire bien fait.

Il nous permet de nous plonger à plusieurs niveaux dans les enjeux de la sécurité routière.

Certes, le thème principal est une spécialité du système français lié au permis à point, mais ce serait une erreur de croire que l’on n’a là qu’un documentaire franco-français. En effet, même si certains éléments sont peut-être plus étrangers au public suisse, pour la simple raison que le cheminement pour l’obtention du permis est différent, avec notamment des cours de sensibilisation obligatoires, ce documentaire ne manque pas de s’adresser à un large public. Son premier avantage est de ne pas être exagérément moralisateur ni larmoyant, même s’il ne peut pas faire l’économie de quelques moments émotions, notamment pas l’interview d’accidentés de la route qui paient très cher un instant d’inattention. Sa force se situe surtout sur la capacité de Coline Serreau à saisir ces participants, leur mauvaise foi et leur parcours. C’est un documentaire très humain, qui croque tous nos petits et grands travers, nos mauvaises excuses, notre logique qui débloque et nos fausses croyances. Tourné avec les moyens du bord, « Tout est permis » n’est pas un chef-d’œuvre de réalisation, avec une succession de gros plans parfois un peu tremblotant, mais, le choix des séquences donne un ton piquant et souvent cocasse qui rend ce documentaire accrocheur et fichtrement intéressant.

Pays (Année) : France (2014)
Genre: Documentaire
Distributeur: Agora Films
Durée: 96min
Réalisation: Coline Serreau

Sortie: 07.05.2014 (Romandie)

A propos de l'auteur

Articles similaires