Sortie en 2015 dans les salles transalpines, cette comédie italienne, est enfin programmée en Suisse. Très divertissante, cette réalisation vous fera rire, mais aussi pleurer et réfléchir…


Le Professeur, Tomasso De Luca est un cardio-chirurgien renommé. Marié à Carla et père de deux enfants adultes, cet italien cynique et imbu de lui-même n’est pas croyant. Selon lui, Dieu n’est qu’une invention de l’église pour tromper les gens et s’enrichir sur leur dos.

Lorsqu’un jour, il apprend que son fils, un brillant étudiant en médecine a tout laissé tomber pour devenir prêtre, il décide de rencontrer Don Pietro, son mentor, pour le prier de laisser tranquille Andrea. Le passé douteux du religieux, le conforte dans son intention de sauvegarde des intérêts familiaux.

Ne sachant pas comment procéder pour manipuler Don Pietro, Tomasso s’invente une nouvelle famille et des soucis. Sa stratégie s’avère payante, mais notre héros s’embourbe dans ses histoires et devient à son tour la proie de l’ecclésiastique…

Très théâtrale, du style «Don Camillo» ou «Les Anges Gardiens», cette comédie italienne est une excellente surprise. Le film se veut drôle et désacralisé. L’humour est fin et les dialogues sont très recherchés. De nombreux thèmes sont abordés dans ce long-métrage.

Edouardo Maria Falcone («Viva l’Italia», «Nessuno mi può giudicare») fait partie de la nouvelle génération de cinéastes italiens à succès. Le réalisateur s’est inspiré des comédies classiques italiennes de Mario Monicelli, Dino Risi et Pietro Germi pour mettre en scène «Tout mais pas ça !». Son entourage a aussi servi de modèle pour donner vie à ses personnages. Selon lui, beaucoup de gens se proclament ouvertes d’esprit, démocrates et éclairées, mais sont en réalité, incapables de se remettre en question, ce qui montre qu’elles incarnent le contraire de leurs idéaux.

Tommaso est comme eux, c’est un médecin présomptueux et arrogant qui voit sa vie et ses habitudes bouleversées lorsqu’il fait la rencontre d’un prêtre atypique. Ce qu’il croyait être une vie de rêve, se transforme, alors, en un véritable cauchemar.

C’est après des semaines de doutes et de propositions qu’Edouardo Maria Falcone a enfin pu trouver son duo gagnant composé des comédiens Marco Giallini (Tomasso) et Alessandro Gassman (Don Pietro). La fameuse actrice italienne, Laura Morante, qui a plus de septante films à son actif, dont les célèbres: «Fauteuils d’orchestre», «Molière», «Souviens-toi de moi» et «Bianca» est aussi présente au casting.

La musique du film est de Gigi d’Alessio, un chanteur, auteur-compositeur napolitain très populaire en Italie. Son tube «Comme si fragile» apporte un plus à une scène finale déjà magnifique, en elle-même.

«Tout mais pas ça !» («Se Dio vuole !», en italien) est un film divin, qui sort de l’ordinaire. On est loin des banales comédies romantiques et des films caricaturaux. C’est un long-métrage intelligent, à petit budget avec un message profond. Celui-ci plaira, à n’en pas douter, à un large public.

Tout mais pas ça !
D’Edouardo Maria Falcone
Avec Marco Giallini, Alessandro Gassman, Laura Morante
Genre Comédie
Nationalité italien
27.06.2018 au cinéma
"Tout mais pas ça !" : Tout à la Foi...(s) !
4.8Note Finale