Under The Dome

Under The Dome

Une petite ville américaine se retrouve soudain coupée du monde par une sorte de champ magnétique. Nul de sait d’où vient ce dôme, coupant toute communication avec le monde extérieur. Certains y voient un appel divin, d’autres une malédiction. Tant est que la vie bien paisible de la petite communauté semble dès lors compromise… En effet, après ce cataclysme émotionnel, beaucoup d’habitants tentent de prendre le pouvoir sur les ressources de la ville. D’autres essaient tant bien que mal de cacher leurs secrets. D’autant plus que les services Américains sont, de l’autre côté, dévoués à savoir ce que cette (peut-être) attaque terroriste vient faire dans leurs terres !

Tiré d’un roman de Stephen King, « Under The Dome » sonne dès le premier épisode comme un coup de poing fracassant dans la lignée des séries américaines. Malsain et présentant un large panel de divers comportements face à un événement inattendu, c’est un début de saison sans concession qui nous est lancé en plein visage.

Au-delà d’une simple série, la moyenne-société, celle qui offre des cookies à ses voisins et qui sourit poliment à son prochain en guise de salutation, à la « Desperate Houseviwes » en moins cliché, est critiquée de manière virulente. Tels les personnages de « Lost », chacun des habitants de la bourgade ayant de sacré cadavres dans son placard ! On aura donc droit à un shérif aux habitudes douteuses, à un amoureux un peu trop transi, et à une sombre teenager de passage se révélant plus utile qu’on ne l’aurait pensé, le tout bien évidemment saupoudré de SF, celle dont on se sert pour titiller là où le bât blesse, et où la bienpensance n’a plus sa place dans une société dérouté. Au fil de cette première saison, des évènements et des personnages se déroulent parfois maladroitement (notamment le prêtre, insipide et rébarbatif), mais c’est sans compter le génie de Stephen King pour créer des revirements inattendus. Après un milieu de saison un peu mou, où l’on tente de comprendre comment et pourquoi, et surtout en pleine incertitude (le dôme partira-t-il comme il est venu ? Si oui, quand ? Faut-il penser au court terme où à long terme ?), les derniers épisodes nous plongent un peu plus profondément dans une science fiction qui nous dresse l’échine. N’ayant pas (encore) lu les livres, c’est sans doute une deuxième saison encore plus passionnante qui nous attend au tournant ! À garder à l’oeil donc : on nous annonce la saison 2 pour le 30 juin aux USA.

Under The Dome
De Brian K. Vaughan
Avec Mike Vogel, Dean Norris, Jeff Fahey, Nathalie Martinez
Paramount / Rainbow