Winter’s Tale

Winter’s Tale

Zimmer est de retour et il semble aussi productif qu’en 2013. Après « 12 Years of Slave », il revient avec ce « Winter’s Tale » (« Un Amour d’hiver en VF), en collaboration avec Rupert Gregson-Williams (frère de Harry), avant la suite des aventures de l’homme araignée. Loin des mécaniques ostentatoires qui semblaient fédérer son approche musicale depuis plusieurs années, il se montre ici relativement minimaliste. Le piano et les violons dominent, ce qui s’avère plutôt agréable. Malgré cela, la musique peine pourtant à décoller et le tout semble passablement désincarné. Il faut attendre la fin de la B.O. et les sublimes « You Don’t Quit Me, Boy » et « Becoming Stars » pour que cette approche minimaliste soit payante. Deux morceaux magistraux qui demandent plusieurs écoutes – le second particulièrement, puisqu’un mariage de plusieurs instruments a priori antinomiques provoque un réel équilibre et un vrai plaisir d’écoute. « Winter’s Tale » est une B.O. réussie dans son ensemble mais assez vite oubliable.

Winter’s Tale
Hans Zimmer et Rupert Gregson-Williams
WaterTower Music