YUNI – La Vie en Violet

A lire aussi

Freya
Freya
Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

Yuni a 16 ans et fait partie des meilleures élèves de son école. La fin de l’année approche à grands pas et ainsi que le glas de son avenir. Fera-t-elle des études ? Se mariera-t-elle avec un des prétendants venus demander sa main à sa famille ? Yuni est incertaine dans ses choix. Ce qu’elle désire avant tout, c’est de pouvoir découvrir sa vie à son rythme et non à celui des traditions et des coutumes de son pays et de sa foi. Elle voue littéralement une passion maladive à la couleur violette au point de développer une psychose à son contact comme la Cheryl Blossom de Riverdale pour le rouge. Entre amitiés d’enfances, amour caché et espoir estudiantin, Yuni entre brutalement dans la réalité de la vie de femme.

Un film sobre et authentique, sauvage et poétique offrant une vision calme de la révolte de l’adolescence. Les doutes et les obligations y sont dépeints sans fioriture et tout à fait simplement comme l’est la vie à bien des égards. Il nous faut effectivement sans cesse nous adapter. Autant le faire rapidement sans drames inutiles.

Les désillusions font partie souvent de notre apprentissage. A-t-on vraiment vécu avant de ressentir la déception ? A-t-on vraiment aimé avant d’être éconduit ? Cette histoire est celle que des milliards d’adolescents vivent depuis toujours. Bien entendu, les détails diffèrent des époques et des cultures, mais le sentiment global reste le même. Le passage à l’âge adulte est toujours violent, quel que soit le moment. Il y a un détail non-négligeable dans la réalisation et dans le scénario : la météo. A y bien regarder, elle est en miroir avec les changements et les humeurs du personnage principal de Yuni. Cela passe d’un temps calme et impassible à la grosse pluie lors de sa tristesse et de sa résignation.

Le lien avec les éléments terrestres revient à plusieurs moments et peut passer totalement inaperçu. Si on embrasse l’intégralité du film, on plonge alors dans les méandres de l’ensemble de cet univers trouble qu’est la vie humaine. Les ados paraissent souvent à tort comme des êtres dénués de sens critique, de compréhension des responsabilités ou encore de manque de constance. Pourtant, les personnages de cette production sont constants dans leurs passions, dans leurs ambitions et dans leur dévotion familiale.

Ce film est bien plus qu’un conte de plus. C’est une fenêtre intéressante, touchante et romantique d’une histoire du réalisme de l’adolescence au cinéma.

Yuni
ID, FR, SG, AU – 2021 – 95min – Drame 
Réalisateur: Kamila Andini 
Acteur: Arawinda Kirana, Asmara Abigail, Sekar Sari, Marissa Anita, Dimas Aditya, Kevin Ardillova, Rukman Rosadi, Neneng Wulandari, Boah Sartika, Nazla Thoyib 
Trigon Films
18.05.2022 au cinéma

- Publicité -

L’Homme parfait

I’m Your Man

Elvis

THE BLACK PHONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -