Comment pardonner à l’autre ce qu’il a vécu sans nous ?

45 ans, c’est le nombre d’années de mariage que s’apprêtent à célébrer Geoff et Kate, respectivement incarnés par Charlotte Rampling et Tom Courtenay. Pendant ces préparatifs, une lettre bouleverse la vie du couple : le corps du premier grand amour de Geoff, disparue 50 ans auparavant dans les glaciers des Alpes, vient d’être retrouvé. Cette nouvelle va alors bouleverser le couple et modifier doucement le regard que Kate porte sur son mari.

Haigh nous offre un portrait intime d’un couple solide et complice, que rien ne semble pouvoir ébranler, et pourtant ! Il suffira d’une lettre pour faire basculer le personnage de Kate dans le doute. Le réalisateur, avec peu de dialogue, qui rappelle aussi que le couple en question manque probablement de communication, arrive à capter avec finesse l’expression sublime sur le visage de Kate, merveilleusement interprétée par Charlotte Rampling. Il suffit de presque rien, d’à peine sept jours pour se désaimer. Le film nous tient en quelque sorte en haleine, puisque les célébrations approchent et le couple se détériore peu à peu, vont-ils réussir à se ressaisir à temps ou ont-ils atteint un point de non-retour ?

Le film est modestement filmé, mais pas bâclé, il permet au spectateur de s’immiscer peu à peu dans cette intimité réaliste, que seuls les couples qui perdurent depuis des décennies peuvent en saisir les spécificités.

45 ans45 ans
De Andrew Haigh
Avec Charlotte Rampling et Tom Courtenay
Impuls

 

45 ans : une histoire d'amour
3.5Note Finale