Une niaiserie pour certains, un dessin animé insolent et divertissant pour d’autres, le dernier film d’animation des studios DreamWorks a fait parler de lui.

Dans le genre «Super-Héros», on pensait déjà avoir tout vu. Eh, bien non… Voici le nouveau justicier vêtu d’un simple slip blanc. 
Le réalisateur David Soren reprend pour le compte du cinéma, une œuvre originale d’un dessinateur de BD, Dav Pilkey. Celui-ci est connu pour être l’auteur des personnages hors norme, «Super Chien»«Super Mimi» et bien évidemment, «Capitaine Superslip», dont nous découvrons, ici, les aventures…
Harold Golade est un jeune garçon blond âgé d’environ dix ans, dont la passion est le dessin. Le personnage de bande-dessinée auquel il a donné vie est le Capitaine Super-Slip. Un Cyber-Héros originaire de l’espace. Son meilleur ami, c’est George Glousse un petit basané qui adore raconter des histoires et collectionner des objets mystérieux. Inséparables, ils nous font partager le quotidien déprimant de l’école élémentaire «Albert Martin», où ils sont scolarisés depuis quelques années. 
Farceurs et turbulents, les deux bambins passent leur temps à faire des mauvaises blagues aux enseignants, pour amuser la galerie et mettre un peu d’ambiance dans ce lieu des plus moroses. Leur comportement irresponsable agace «Monsieur Chonchon», le proviseur de l’école, qui cherche à les coincer par tous les moyens.
Régulièrement convoqués dans son bureau, les deux gamins assurent qu’ils ne sont aucunement responsables des débordements et s’en sortent à chaque fois avec une simple mise en garde.

Constamment contrôlés, mais jamais attrapés, les deux écoliers continuent inlassablement leurs petites combines.
Chaque samedi est programmé à l’école, la «convention des inventions». À cette occasion chaque élève se doit de ramener en classe une ou plusieurs créations originales. Les deux petits malins décident à nouveau de gâcher cette journée hebdomadaire, mais cette fois-ci, tout ne se passe pas comme ils l’auraient souhaité.

Averti à l’avance par un camarade délateur, le proviseur les surprend enfin. Sévèrement condamnés, ils vont être séparés à tout jamais…

«Capitaine Superslip» produit par les studios DreamWorks (Dragons, Baby Boss) est le second long-métrage de David Soren après «Turbo», l’histoire d’un escargot, en recherche de vitesse et de sensations fortes. 

Ce nouveau dessin animé sort vingt ans après la parution du premier cartoon dans les librairies. La saga compte au total 12 tomes qui ont été vendus à plus de 80 millions d’exemplaires à travers le monde. Cette production s’inspire directement des quatre premières bande-dessinées de la série.

À cette occasion, les fans retrouveront quelques célèbres passages cultes : Lhypnotisation de Monsieur Chonchon, le combat contre les toilettes parlantes et l’apparition du maléfique Professeur Croteaufaisse. 

Pour donner vie aux personnages de BD, la production a eu recours à plusieurs types d’animation. Des marionnettes en chaussettes (style Babibouchettes) ont été confectionnées. L’équipe a aussi intégré des vignettes créées par Georges et Harold ainsi que des planches « Flip-O-Rama« , une version moderne du Folioscope.

Le cinéaste a insisté pour que certaines séquences du film soient dessinées à la main par des enfants de CM1, pour plus d’authenticité. L’équipe a aussi privilégié une esthétique rudimentaire et des dessins coloriés au feutre ainsi qu’au crayon gras, dont la technique aurait pu être enseignée dans un cours d’animation pour grands débutants. L’idée était de commencer les séquences par des images fixes, puis d’enchaîner par des dessins vivants et plus élaborés.

Au final, il est assez difficile de se faire un avis sur ce cartoon américain. Il n’est pas vraiment pour les enfants car les dialogues et les gags sont assez crus. L’histoire, quant à elle, n’est pas assez recherchée pour un public adulte. Seuls les fans inconditionnels de la BD trouveront dans cette création cinématographique, un quelconque intérêt.
Ce Blu-Ray Digital contient en bonus des scènes inédites, les conseils du Capitaine Superslip et une galerie d’images assez sympa.  

  • Réalisateur: David Soren.
  • D’après l’oeuvre de: Dav Pilkey
  • Acteurs de doublage (voix originales): Kevin Hart (George Glousse), Thomas Middleditch (Harold Godan)
  • Production: DreamWorks Animation, Scholastic Productions & twentieth Century Fox.
«Capitaine Superslip, the first Epic Movie»
2.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires